La Commission européenne sanctionne cinq entreprises qui ont reconnu avoir participé à une entente dans le secteur de l’achat de styrène. Une sixième entreprise, qui avait révélé la pratique anticoncurrentielle à Bruxelles, a bénéficié du programme de clémence.

Cinq entreprises acheteuses de styrène (produit chimique utilisé pour fabriquer d’autres produits), Sunpor, Synbra, Synthomer, Synthos et Trinseo, ont écopé le 29 novembre 2022 d’une amende de 157 millions d’euros pour participation à une entente. Toutes ont reconnu avoir échangé des informations commerciales sensibles et coordonné leur stratégie de négociation d’un prix de référence du produit pour acheter le styrène à bas prix. Elles ont accepté une transaction. L’infraction, unique et continue au sein du marché intérieur, a duré de mai 2012 à juin 2018. Sunpor, Synthomer, Synthos et Trinseo, qui ont collaboré à l’enquête de la Commission européenne, ont bénéficié d’une réduction de leur amende. Une sixième entreprise, Ineos, a bénéficié elle d’une exemption dans le cadre du programme de clémence pour avoir révélé l’entente à Bruxelles. Elle était sortie de l’entente en septembre 2017. Une autre entreprise était sortie plus tôt, sans pour autant l’avoir révélée : Synbra, fin 2014. 

Olivia Fuentes

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS