Mercredi 29 juin, le jury de la onzième cérémonie du Prix Olivier Debouzy, organisée avec le Club des Juristes, a récompensé l’ouvrage « Les Nouveaux Contes juridiques » de François Ost. Le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, avait fait le déplacement pour l’occasion.

Il était une fois… le droit. Une locution qui fait écho aux récits pour enfants et qui peut interpeller plus d’un juriste. Mais pour François Ost, professeur émérite, philosophe du droit et dramaturge, raconter des histoires peut être une nouvelle façon de dire le droit. Cette approche peu commune lui a valu, mercredi 29 juin, le Prix Olivier Debouzy de l’édition 2022 pour son ouvrage Les Nouveaux Contes juridiques paru aux éditions Dalloz. Ce prix, décerné depuis plus d’une décennie, récompense les productions juridiques les plus décalées et originales de l’année. Les Nouveaux Contes juridiques s’est retrouvé en concurrence avec de nombreux essais, articles scientifiques et romans sur des thématiques comme le métavers, l’intelligence artificielle, la corruption, le Brexit, le climat… Mais également des thématiques moins conventionnelles comme les jeux vidéo ou encore Jurassic Park. Le jury de cette onzième édition était composé de six professionnels du droit et était présidé par Marie-Hélène Bensadoun, avocate associée chez August Debouzy.

En parallèle du Prix Olivier Debouzy, le Prix Caricature qui complète la distinction littéraire a été remporté par le dessinateur de presse et concepteur Mykaïa pour sa caricature intitulée Non à la stigmatisation !. Le jury était présidé par Basile Ader, avocat associé chez August Debouzy. Un prix spécial Caricature a également été décerné à Kak pour son dessin publié dans l’Opinion le 2 mars 2021 sur l’affaire des écoutes.

Anaëlle Demolin

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail