Le cabinet d’origine britannique Addleshaw Goddard a trouvé chaussure à son pied pour poser ses valises en France. Le bureau parisien, qui réunit 20 avocats et qui est dirigé par Rémy Blain, a ouvert ses portes lundi 1er février.

C’est après un tour attentif du marché des avocats d’affaires que la firme britannique a jeté son dévolu sur une équipe dense et déjà presque totalement constituée, celle de Rémy Blain, Antoine Martin, Fabrice Bouquier, Mathieu Taupin, Cécile Terret et David Père, tous en provenance de BCLP, auxquels s’ajoute Édouard Vitry, qui quitte K&L Gates.

Viser un effectif d’une cinquantaine d’avocats

Le groupe d’associés, entouré de counsels (Kathie Claret, Joe Smallhoover, François Alambret, Sylvie Chandesris, Marie-Émilie Codina, Sarah Delon-Bouquet) et de collaborateurs (Blandine Bourelle, Baudouin Gueyffier, François-Xavier Mirza, Perrine Ader, Stanislas Boyer, Ariane Dulcire et Emmanuelle Mercier), compose une offre en corporate/M&A, droit immobilier, contentieux commercial, droit pénal des affaires et droit social. "Addleshaw Goddard cherchait à s’installer à Paris grâce à une équipe déjà formée et multiservice afin de viser à terme un effectif d’une cinquantaine d’avocats, un seuil nécessaire pour compter vraiment sur le marché", précise Rémy Blain, qui occupe le poste de managing partner, comme chez BCLP. En réalité, il ne s’agit pas d’une première pour la firme britannique puisque l’une des deux entités qui la constituent, Theodore Goddard, avait un bureau en France au début des années 1990, une structure intégrée en 1993 au cabinet Klein, devenu par la suite KGA Avocats.

Addleshaw Goddard connaît sa forme actuelle depuis 2003 et la fusion entre Theodore Goddard (fondé en 1902) et Addleshaw Booth & Co (fondé en 1997 après la fusion entre Booth & Co, lui-même fondé en 1775, et Addleshaw Sons & Latham, créé en 1857). C’est en 2019 que la firme britannique entame son expansion en Europe continentale en ouvrant un bureau à Hambourg. Paris devient donc le second bureau européen de la marque implantée dans six villes du Royaume-Uni (Londres, Leeds, Manchester, Aberdeen, Édimbourg et Glasgow). Depuis 2012, des équipes sont également présentes en Asie et au Moyen-Orient (à Singapour, Hong Kong, Dubai, Oman et au Qatar).

Accéder au rang d’associé

La France était dans le viseur d’Addleshaw Goddard depuis longtemps, ses clients ayant besoin d’experts du droit français. Ce sont principalement de grandes ETI que le cabinet conseille sur toute question relative au droit des affaires. Afin de compléter l’équipe française, Rémy Blain prévoit l’arrivée prochaine d’avocats en financement, mais aussi en corporate/M&A, private equity, droit boursier, contentieux et antitrust. Pour le moment, Addleshaw Goddard mise sur le savoir-faire des avocats fondateurs. Le volet transactionnel se concentre dans les mains de Rémy Blain, Antoine Martin et Mathieu Taupin. Le premier, Rémy Blain, est un ancien de Total, Thales et Airbus où il a commencé sa carrière. Devenu avocat en 2005, il participe à la création de Marvell avant de diriger Bryan Cave (devenu Bryan Cave Leighton Paisner) à partir de 2015. Il se concentre alors sur le développement de l’équipe, avec de belles opérations de croissance externe comme l’arrivée récente de Pierre Popesco en droit immobilier. Antoine Martin est un ancien de Stibbe, Winston & Strawn et Eversheds. Cet expert du corporate/M&A a rejoint BCLP en 2016. De son côté, Mathieu Taupin accède chez Addleshaw Goddard au statut d’associé. Lui aussi a exercé chez Winston & Strawn et Eversheds avant d’intégrer BCLP en qualité de counsel.

Le droit immobilier est représenté par Édouard Vitry. Depuis dix ans chez K&L Gates, il intervient sur des dossiers d'investissement, de financement, de construction, de promotion immobilière et de baux commerciaux. Il assure aussi le volet contentieux de ses opérations. Il pourra aussi compter sur une équipe consacrée à la gestion des litiges, notamment devant les juridictions répressives grâce à la présence de David Père et de Cécile Terret. Tous les deux accèdent au rang d’associés. David Père est un ancien de Veil Jourde arrivé chez BCLP en 2017. Cécile Terret de son côté a fait quasiment toute sa carrière depuis 2008 chez BCLP. Si elle a développé une spécialité en contentieux commercial, ils interviennent ensemble sur des dossiers de défense lors de poursuites pour corruption, blanchiment, évasion fiscale… et lors de la réalisation d’enquêtes internes aux entreprises. La conformité fait également partie de leur champ d’intervention. "Le département global investigations au sens large fait partie des axes de développement prioritaires d’Addleshaw Goddard", confirme David Père.

Le volet social des dossiers du cabinet sera traité par François Alambret, qui exerce en tant que counsel. Aux douze autres counsels et collaborateurs s’ajoute Fabrice Bouquier, un spécialiste des opérations corporate/M&A entre la France et la Chine qui continue d’exercer en qualité d’associé depuis Hong Kong, là où Addleshaw Goddard possède d’ailleurs un bureau. La firme a pour le moment posé sa plaque dans des locaux temporaires, le temps de consolider l’équipe et de trouver une adresse à la hauteur de son ambition parisienne.

Pascale D'Amore

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS