Guilhem Bremond rejoint le bureau parisien de Paul Hastings en qualité d’associé pour y créer un département dédié au restructuring.

Un mouvement d’envergure anime aujourd’hui le marché des avocats, et il a lieu chez Paul Hastings : le cabinet international accueille au sein de son bureau parisien Guilhem Bremond, accompagné de son équipe de sept collaborateurs. Le nouvel associé prend les rênes d’un nouveau département dédié au restructuring et participera à son déploiement au niveau européen, à Londres et à Francfort notamment où la pratique est déjà bien ancrée. « Les entreprises ont aujourd’hui besoin d’un service global intégré, en matière de M&A et de financement notamment, ainsi que de l’appui d’un réseau international », relève Oliver Vermeulen, managing partner du cabinet à Paris.

Ce recrutement a sonné comme évidence pour les deux avocats, animés par des objectifs de développement communs. « Paul Hastings s’inscrit dans une démarche entrepreneuriale qui associe à la fois développement personnel de la clientèle et culture de la « chasse en meute » et ce au sein d’un cabinet parisien de premier plan intégré à une firme globale », explique Guilhem Bremond, considéré comme l’un des avocats les plus reconnus en matière d’accompagnement des entreprises en difficulté. Expert du restructuring et des procédures collectives, il a récemment piloté la première procédure de sauvegarde internationale en France. Diplômé de l’Essec et titulaire d’une maîtrise en droit international des affaires (Paris I – La Sorbonne), Guilhem Bremond est avocat depuis 1993. Il exerce d’abord au sein du cabinet Sonier, où il devient associé, avant de rejoindre le groupe Arnault où il exerce en tant que secrétaire général du pôle d’investissement dans le secteur des nouvelles technologies. En 2002, il intègre Veil Jourde en qualité d’associé, au sein duquel il dirige le pôle dédié aux entreprises en difficulté puis crée sa propre structure en 2006, Bremond & Associés. Celle-ci fait rapidement figure de référence dans l’accompagnement des restructurations d’entreprises. Guilhem Bremond est par ailleurs membre de l’ARE (Association pour le retournement des entreprises) dont il a été le président en 2012-2013.

Dans son mouvement, Guilhem Bremond est accompagné de sept avocats en provenance de son ancienne structure. « Il s’agit certes d’un changement mais surtout d’une continuité avec la pratique que j’ai commencé à bâtir avec mon équipe il y a quelques années », explique celui qui a été à la tête de son cabinet pendant une quinzaine d’années.

À Paris, Paul Hastings réunit une cinquantaine d’avocats dont 19 associés. Il s’agit du cinquième recrutement d’associés de la firme au sein de son antenne française au cours des douze derniers mois. En novembre dernier, le cabinet attirait Nicola Bonucci, ancien directeur au sein de l’OCDE, au sein de son département Investigations & White Collar. La création de ce nouveau pôle restructuring vient compléter l’offre corporate du cabinet, en pleine crise sanitaire du coronavirus.

Présentes à la fois aux États-Unis, en Europe et en Asie, les équipes restructuring de Paul Hastings accompagnent les entreprises lors de leur restructuration, en phase préventive ou lors de procédures collectives. Sur le plan mondial, la firme dispose de 21 bureaux en Asie, en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Marine Calvo

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail