Ancienne chef d’entreprise et députée, elle remplace Gabriel Attal au porte-parolat du gouvernement. Spécialiste des sujets RSE, la quadragénaire est connue pour sa pugnacité.

C’est à une spécialiste de la communication qu’Emmanuel Macron et Elisabeth Borne ont décidé de confier le porte-parolat du gouvernement. Olivia Grégoire prend la suite de Gabriel Attal appelé, lui, à Bercy pour s’occuper du Budget. Réputée pour sa pugnacité, la quadragénaire a montré à plusieurs reprises qu’elle n’hésite pas à monter au créneau. Et elle n’a pris personne en traître, prévenant, dès 2017 dans les colonnes de L’Obs : "Je suis un jack russel et un bulldozer. Je ne lâche jamais. J’ai connu le chômage, les prud’hommes, j’ai monté ma boîte. Vous croyez que je vais me mettre le doigt sur la couture du pantalon ?"

Combative

Sa force ? Elle la tiendrait notamment d’une famille qui a dû se battre, son père ayant subi un grave accident de moto qui le handicapera considérablement. L’une des batailles politiques d’Olivia Grégoire : la lutte contre le Rassemblement national. "L'ennemi raciste à abattre, l'ennemi de la République, c'est Marine Le Pen", estimait-elle en 2021. Une conviction qui ne l’a pas lâchée durant la dernière campagne présidentielle, et qui mena à quelques passes d’armes avec le parti d’extrême-droite.

Olivia Grégoire a également été à la tête de son propre cabinet de conseil "en stratégie d’influence circulaire" où elle accompagnait les TPE-PME

Les mots ont un sens pour celle dont le parcours est marqué du sceau de la communication. Diplômée de Sciences Po (où elle a fait partie de la même promotion que le président de la République) et titulaire d’un master en marketing de l’Essec, elle a travaillé en tant que directrice de la communication développement durable au sein des agences DDB France, W&Cie avant d’officier chez Saint-Gobain. Olivia Grégoire a également été à la tête de son propre cabinet de conseil "en stratégie d’influence circulaire" où elle accompagnait les TPE-PME.

De l’ombre à la lumière

Mais c’est pour son engagement en politique que cette grande travailleuse s’est fait connaître. Passée par les cabinets de Jean-Pierre Raffarin, alors premier ministre, et Xavier Bertrand, ministre de la Santé et de la Solidarité, elle fait partie de la salve de nouveaux parlementaires ayant émergé sous l’avènement du macroniste en 2017. Députée de la 12ème circonscription de Paris, elle siège à la commission des finances de l’Assemblée nationale et devient porte-parole de LREM puis présidente de la commission spéciale de la loi Pacte. Olivia Grégoire a également été en charge de la communication de Benjamin Griveaux lors des élections municipales.

C’est à l’été 2021, alors que la crise du Covid-19 était encore sur toutes les lèvres, qu’elle intègre le nouveau gouvernement de Jean Castex, en qualité de secrétaire d’État chargée de l’économie sociale, solidaire et responsable. "Cette crise appelle à transformer notre économie vers un modèle plus durable et inclusif", expliquait au Monde celle qui a chapeauté les aides d’urgence et de relance dédiées au secteur de son portefeuille. Cette idée que la société capitaliste doit faire sa mue, Olivia Grégoire l’a développée dans un essai Et après ? Pour un capitalisme responsable dans lequel elle estime que sans évolution ce n’est pas le capitalisme qui disparaîtra mais la société elle-même. Depuis, la secrétaire d’État continue de porter ces problématiques. Pas plus tard qu’en février, Olivia Grégoire plaidait pour un mécanisme de versement de dividendes aux salariés. À voir si sa fibre RSE et de communicante suffiront à asseoir sa parole en tant que porte-voix du gouvernement.

Olivia Vignaud

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail