Cette année encore, le Cercle des Économistes invite philosophes, professeurs d’université, chefs d’entreprise, responsables publics, sportifs et autres acteurs de notre société à débattre autour des enjeux du moment dans le cadre des désormais célèbres Rencontres Économiques d’Aix. Le thème volontiers anxiogène de cette 18e édition : les métamorphoses du monde. Un « sujet majeur pour l’avenir de l’humanité », selon son fondateur, l’économiste Jean-Hervé Lorenzi. Retour sur le deuxième jour.

 

« Dans ce monde marqué par la colère, ce qui assure la gloire et le succès, c’est la ténacité »
Édouard Philippe 

« Dans un monde dangereux appelé à devenir un monde d’adaptation permanente, nous devons construire sur l’intelligence individuelle et collective »
Édouard Philippe 

 

Image

@GlassHouse

 

« La démocratie n’est pas une science exacte, c’est un process. C’est la liberté de penser, d’avoir une lecture différente de la réalité. Ce n’est pas du relativisme, c’est accepter et respecter les différences »
Édouard Philippe

« Nous sommes au moyen âge du digital, mais la renaissance viendra lorsque nous saurons puiser dans la science et les technologies, les bases d’un humanisme sincère »
Philippe Houzé (Les Galeries Lafayettes) 

« La pudeur, l’honneur, l’humilité…. dans un monde si arrogant, ce sont des valeurs à partager »
Amadou Diaw (Institut supérieur de management de Dakar)

 

Image

@GlassHouse

 

« Il ne faut pas taxer les Gafa, mais s’attaquer à ce qui constitue leur bénéfice. Nous, politiques, devant traiter le problème à la base »
Xavier Bertrand

« Un groupe comme le notre peut être vehicule de softlaw. Quand on impose nos standards de sécurité, nos droits sociaux dans des pays où ils n’ont pas cours, ils sont véhicule de softlaw »
Patrick Pouyanné (Total)

« Chez Amundi nous ne sommes pas pour une éthique de stigmatisation — le pétrole c’est mal, le tabac, c’est mal… —, mais pour la propagation de l’éthique »
Yves Perrier (Amundi)

« L’UE a fourni des avantages considérables aux entreprises et aux ménages. Son absence présente un certain nombre d’inconvénients cruels »
Christine Lagarde (FMI)

 

Image

@GlassHouse

 

« Une conscience se nourrit d’une culture, d’un recule critique, d’un pas de côté qu’il faut savoir faire lorsqu’on est dirigeant même quand on est dans le feu de l’action »
François Villeroy de Galhau (Banque de France) 

« La réponse aux eurosceptiques se trouve dans le capitalisme responsable. C’est une question de survie pour l’Union. » 
Jean-Dominique Senard (Michelin)
 

Propos recueillis par Caroline Castets et Capucine Coquand 

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS