Le co-fondateur de Nvidia mise sur la diversification des activités. L'IA fait partie de ses terrains de jeu.

L’histoire de Jensen Huang semble aujourd’hui couronnée de succès. Pourtant, avant de devenir le PDG milliardaire bien connu à la veste en cuir, l’homme a dû parcourir un long chemin. Le point de rupture ? L’année 1993. Celle de la cofondation de Nvidia, l’un des leaders incontestés des cartes graphiques. L’entrepreneur a su anticiper dès le départ le besoin croissant en graphisme au sein du jeu vidéo et du multimédia. Un sens fin du business qui a permis à son groupe d’atteindre une capitalisation boursière d’environ 248 milliards de dollars en juillet 2020. Un record pour l’entreprise qui dépassait ainsi son concurrent américain, Intel.

Stratégie de diversification

Ce résultat vient couronner la stratégie de diversification des activités entamée par le géant depuis quelques années. Au gré de ses acquisitions successives, à l’image du rachat du spécialiste des technologies d’interconnexion informatique Mellanox cette année, Jensen Huang s’implante dans des secteurs clés. Le dirigeant mise aussi sur l’intelligence artificielle. Nvidia noue ainsi un partenariat stratégique avec Mercedes en vue de développer une nouvelle gamme de véhicules autonomes d’ici à 2024. L’objectif est clair : faire de ces activités les moteurs des résultats de la société aux côtés du jeu vidéo et du cloud.

Alexandre Lauret

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail