Le plan de soutien à la trésorerie des start-up a pour objectif de les aider à traverser la crise liée au Covid-19. Il prévoit notamment le versement anticipé du CIR 2019.

Les plans de soutien à l'économie se multiplient et se précisent. Mercredi 25 mars, le secrétaire d'État chargé du numérique, Cédric O, dévoile sur son compte Twitter une aide de 4 milliards d'euros pour les start-up dont les trésoreries sont mises à mal par la pandémie de Covid-19. "La French Tech est un pilier de notre économie et de nos emplois. Avec Bruno Le Maire nous mettons en place un plan de soutien adapté à leur modèle", explique-t-il.

Celui-ci s'articule autour de trois grandes mesures. Il prévoit le financement de bridges (prêts pour se refinancer à court-terme) entre levées de fonds pour environ 160 millions d'euros mais aussi que les prêts de trésorerie garantis par l'État inclus des critères spécifiques pour les start-up. Cédric O annonce également le versement accéléré d'aides. Les entreprises peuvent ainsi demander dès maintenant leur CIR 2019, ce qui correspond à une avance de trésorerie totale de 1,5 milliard, ou celui des aides à l'innovation - avec le Paris Innovation Amorçage (PIA) - pour 250 millions d'euros.

Par ailleurs, Bpifrance continuera de financer autant qu'elle le faisait avant les start-up. Ce qui représente 1,3 milliard cette année en plus des 4 milliards d'euros annoncés aujourd'hui.

OV

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail