Biocodex, société spécialisée dans les microbiotes, les médicaments orphelins et la santé de la femme, intègre le programme et le comité de sélection de l’accélérateur de start-up européennes, Future4care. Premier acteur pharmaceutique à être choisi par les fondateurs de l’incubateur, ce nouvel arrivant vient renforcer la multidisciplinarité de la structure.

Le 7 décembre dernier, la première promotion des 20 start-up dédiées à l’e-santé sélectionnées par Future4care était dévoilée. Les laboratoires Biocodex, créés en 1953 afin de développer et commercialiser la première souche de levure probiotique au monde, font figure d’exception au vu de cette sélection initiale, du fait de leur profil issu de l’industrie pharmaceutique. Ils rejoignent désormais l’accélérateur dans l’objectif de le rendre encore plus polyvalent. Né de l’alliance entre Capgemini, Generali, Orange et Sanofi, avec pour ambition d’accélérer le déploiement sur le marché de solutions de santé numérique, Future4care met à la disposition des structures adhérentes un campus parisien de 6 400 m².

Situé au cœur du centre d’innovation le Biopark, le site se compose, entre autres, de lieux de travail, de "labs" destinés à l’accompagnement personnalisé des start-up, d’un institut proposant des conférences sur la digitalisation de la santé mais également d’une plateforme en ligne d’open innovation. Jouissant des mêmes avantages que les autres sociétés partenaires, cette nouvelle adhésion devrait permettre à Biocodex de poursuivre ses objectifs de croissance.

" Créer des liens avec les acteurs de la prévoyance, du numérique et les start-up pour adresser nos nouveaux enjeux y compris sociétaux, comme, au-delà de la data, la prévention "

L’entreprise, qui compte 1 600 collaborateurs répartis dans 20 pays, s’est développée ces dernières années en investissant notamment dans des start-up spécialisées dans le microbiote, son cœur de métier. Au centre de ses projets, comme de ceux de Future4care : le patient. Et, au-delà d’un parcours de soins rendu plus simple et fluide car digitalisé, le traitement des données de santé et l’encadrement de leur exploitation reste un sujet primordial pour les deux structures. Comme Nicolas Coudurier, directeur général de Biocodex le rappelle, l’industrie de la santé doit s’employer à "créer des liens avec les acteurs de la prévoyance, du numérique et les start-up pour adresser nos nouveaux enjeux y compris sociétaux, comme, au-delà de la data, la prévention". En outre, avec un chiffre d’affaires de 418 millions d’euros réalisé l’an passé, le groupe pharmaceutique devient membre du comité de sélection de Future4care. En plus de contribuer à la définition des thématiques annuelles, la société participera au choix des critères d’intégration, sélectionnera les candidats lors des appels à projets lancés tous les 6 mois, mais déterminera également des lignes directrices des travaux de l’institut de Future4care auxquels elle prendra part. Un mois seulement après son annonce de partenariat avec le centre de recherche et formation PariSanté campus et l’initiative @Hôtel-Dieu, Future4care se donne les moyens de devenir un label de référence.

Léa Pierre-Joseph

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS