Originaire de Mont-de-Mar­san, François-Xavier Soeur a étudié l’économie et la gestion à la faculté de Bordeaux avant de quitter le sud de la France pour ter­miner son master 2 en gestion de pa­trimoine à Paris et entamer sa vie professionnelle. Sa première expérience en banque privée n’étant pas satisfaisante à son goût, il se tourne finalement vers la gestion de patrimoine en cabi­net privé, dont il estime les missions plus larges et intéressantes. Fort de sa technicité, il débute chez Haussmann Patrimoine puis se perfectionne durant ses années passées chez Herez.
 
"Il est indispensable d’intégrer une dimension humaine au conseil"

Entre­preneur dans l’âme et ayant à coeur de donner du sens à son activité, le conseiller décide de créer son cabinet en 2020, Terrae Patrimoine, suivant la volonté d’accompagner des clients ayant une véritable sensibilité pour l’investissement socialement responsable. Pour le fondateur, il est indispensable d’intégrer une dimension humaine au conseil et de définir des solutions sur mesure comparables à de la haute cou­ture patrimoniale. L’entrepreneur est spécialisé dans l’accompagnement des chefs d’entreprise, des non-résidents et des fondations. En 2021, il a été rejoint par Lucile Barnichon, une conseillère ayant exercé plus de dix ans au sein de grands cabinets, qui a ouvert la filiale lyonnaise du cabinet Terrae Patrimoine.

François-Xavier Soeur ne conseille bien évidemment pas que des clients convaincus du bien-fondé de la finance durable. Il s’occupe également de clients qui en sont éloignés et le consultent pour des questions tradi­tionnelles de gestion de patrimoine (successions, mécanismes d’apport-cession, investissements…) mais il es­père, en faisant oeuvre de pédagogie, les amener un jour à s’y intéresser.

Humaniste

Son engagement qui conduit la façon dont il exerce sa profession, se retrouve également au coeur de ses centres d’intérêt. Dès son plus jeune âge, Fran­çois-Xavier Soeur se tourne vers la vie associative. "En tant que financier, mon implication me permet de donner du sens à mon travail", déclare-t-il.

"Mon implication me permet de donner du sens à mon travail"

Apportant son aide à des associations finançant l’Unicef et les Restos du coeur, il sou­tient depuis son plus jeune âge le Club Quetzal qui scolarise environ 2 000 enfants au Guatemala de l’école pri­maire à l’université. Amateur de géographie, l’entrepreneur est également un grand voyageur et apprécie la plon­gée sous-marine. Dans son temps libre, il aime le cinéma, le jardinage et sa vie de famille indispensable à son équi­libre !

Une anecdote ? Il s’est rendu compte au second rendez-vous qu’il allait réaliser une étude patrimoniale pour un prospect qui prévoyait de ga­gner au loto…


Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS