Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui, Water Horizon.

Simplifier l’accès à l’énergie en proposant une batterie thermique d’un genre nouveau, capturant la chaleur fatale d’origine industrielle, tel est le pari de la start-up toulousaine Water Horizon.

Pas de fumée sans feu

Water Horizon voit le jour en 2017, à l’initiative de Jean-Emmanuel Faure, ingénieur en mécanique des fluides et thermodynamique. Il observe que le modèle productif actuel génère énormément de chaleur dite "fatale", c’est-à-dire non valorisée : "J’ai pris conscience de cet enjeu en visitant une usine pendant ma formation d’ingénieur. Elle rejetait dans l’air l’équivalent de la chaleur produite par 2000 radiateurs !" Pour y remédier, il élabore une solution et crée Water Horizon.

Énergie mobile

Lauréate des Prix start-up EDF Pulse 2020, l’entreprise a fabriqué et testé un prototype en partenariat avec Dalkia, filiale du fournisseur d’énergie. Avec sa première batterie thermique et mobile, elle propose de stocker, livrer et restituer l’énergie ainsi récupérée sous forme de chaud ou froid. En la divisant en deux composés chimiques, le procédé permet d’emmagasiner la chaleur capturée aussi longtemps que nécessaire. Qu’il s’agisse de bâtiments publics, privés ou industriels, l’ensemble des édifices situés à proximité du site de capture peut être approvisionné. Selon les calculs des ingénieurs, la solution permettrait d’économiser 95% des émissions de gaz à effet de serre en comparaison de l’usage d’une quantité équivalente d’énergie carbonée.

Économie circulaire

La start-up favorise ainsi l’instauration d’un nouveau type d’économie circulaire. "Nous valorisons un déchet en une énergie propre et consommable où et quand on le veut", résume Jean-Emmanuel Faure. En mettant en relation producteurs d’énergie fatale et consommateurs avec la plateforme qu’elle a développée, Water Horizon propose une solution répondant à une large diversité d’acteurs et de besoins : du data center au logement collectif, en passant par la salle climatisée.

Chaud devant !

L’entreprise a déjà trouvé des partenaires, comme la société Delmas Investissements et Participations : "La solution de Water Horizon a semblé très pertinente et directement complémentaire à notre cœur de métier et nous souhaitons accompagner le développement de cette solution." La levée de fonds de 5 millions d’euros, réalisée début 2022 dans le cadre du programme Territoires d'innovation de France 2030, devrait permettre à Water Horizon d’accélérer son développement avec la réalisation d’une première unité industrielle et le recrutement de quinze ingénieurs. L’objectif : une commercialisation dès 2023.

Émile Le Scel

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail