Associé depuis 2017 chez Quinn Emanuel Urquhart & Sullivan, Kami Haeri est un spécialiste du contentieux commercial et du droit pénal des affaires qui figure parmi les 30 avocates et avocats formant l’Élite 2020.

Il ne l’admettra jamais, mais Kami Haeri est un homme très convoité. Par les grandes entreprises d’abord, lorsqu’elles doivent faire face à des enquêtes pénales, se défendre au cours de contentieux multi-juridictionnels, préparer leur programme de conformité ou lutter sur le terrain juridique face à l’activisme actionnarial. Par les institutions publiques ensuite, au premier chef desquelles la Chancellerie, quel que soit le Garde des Sceaux d’ailleurs, qui aime le placer dans une posture d’observateur et de conseil avisé. À son rapport sur l’avenir de la profession en 2016 a succédé le 23 octobre dernier celui sur la formation, un point majeur de son combat d’avocat pour ses jeunes consœurs et confrères. Par les cabinets enfin. Il fallait que ce soit l’enseigne américaine du litigation haute couture Quinn Emanuel qui le sollicite pour que ce Français d’origine iranienne quitte la maison August Debouzy fin 2017. Depuis, l’avocat de 49 ans est dans son élément. "Le droit s’est tellement globalisé, la régulation mondiale est si influente que j’avais envie de toucher du doigt cet écosystème juridique international." Un immense challenge, puisque la simplicité "janséniste" des locaux cache l’exigence d’un niveau de profitabilité dans chacun des bureaux de la firme. Rien d’impossible pour celui qui défend de nombreux hedge funds, dont Elliott, représente Google dans ses class actions contre UFC-Que Choisir, accompagne Airbus et Renault, mais aussi Rexel dans une enquête pénale et de concurrence, Tereos sur des sujets de réglementation, Meridian lors de contentieux financiers et Unibail en conformité. "Grandeur et servitude" : deux mots pour clôturer une liste infinie de dossiers à couper le souffle.

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail