Entre petits domaines et châteaux de renommée mondiale, Ludovic Palacios, fondateur de CGVS (Conseil et gestion en vins et spiritueux), vole aux secours des propriétaires des domaines viticoles en les accompagnant sur toutes les questions administratives. 

 

Décideurs. Quel état des lieux faites-vous du marché viticole ?
Ludovic Palacios. La France fait partie des références en matière de produits de luxe. Le vin ne fait pas exception à cette règle. En Gironde, comme pour d’autres régions françaises, le vin est un pilier de l’économie locale, dont la renommée mondiale, quelle que soit l’appellation, n’est plus à faire. Sa réputation, après les longs mois de pandémie et les dernières crises, n’a pas faibli : les vins français figurent, toujours, parmi les meilleures du monde.
 
Quel est le profil des investisseurs pour cette région ?
La typologie d’acheteurs  – de la petite famille qui hérite d’un vignoble au chef d’entreprise ou au retraité – est vaste. Tous souhaitent diversifier leurs placements et produire leur vin, ou tout simplement changer de vie. Nous observons également de grands groupes comme AG2R La Mondiale qui eux sont propriétaires de plus gros domaines. Avec la fin de la pandémie, la tendance est à l’internationalisation : de plus en plus d’Américains se trouvent sur le marché au vu du taux de change entre l’euro et le dollar. Cependant, Européens et Français sont toujours en quête sur ce secteur.
 
Quels sont les avantages à investir dans un domaine viticole ?
Avant tout, cela reste une fierté de produire son propre vin. Ensuite, les propriétés viticoles ne sont pas soumises à l’impôt sur les fortunes immobilières car ce sont des entreprises agricoles. Le patrimoine viticole dépassant souvent le million et demi d’euros (il en existe à des prix plus abordables), cela reste intéressant.

 

"Cela reste une fierté de produire son propre vin"

C’est également un pied-à-terre supplémentaire, pour les étrangers notamment. Investir dans un domaine viticole permet de développer son patrimoine sur une valeur sûre. Il existe régulièrement de très belles opportunités à saisir et à tout budget.

 
433Vous venez de créer votre entreprise de gestion administrative des domaines viticoles…
En effet !  J’ai passé plusieurs années auprès de petits et grands châteaux dont sept ans au château Pavie, l’élite viticole du classement de Saint-Émilion (premier grand cru Classé A), expérience qui m’a permis d’acquérir de nombreuses connaissances. J’ai constaté que les viticulteurs et propriétaires des domaines n’étaient pas suffisamment armés face aux dossiers administratifs chronophages, que ce soit en termes de temps ou de ressources (humaines, informatives…). La crise sanitaire ayant été le catalyseur de nombreuses reconversions professionnelles, j’ai à mon tour fait le choix de me lancer en créant CGVS : conseil et gestion en vins et spiritueux. 
 
Concrètement, comment fonctionne votre structure ?
En accompagnant l’investisseur de A à Z, je l’aide à acquérir et développer son domaine viticole. Cela passe par la recherche d’opportunités, s’assurer que la région et le vignoble correspondent aux goûts du potentiel acheteur afin que le produit final lui ressemble et lui plaise.
Autant pour les investisseurs étrangers et français que pour les viticulteurs déjà actifs, je leur propose une prestation clé en main ou ciblé sur un service en fonction de leurs besoins.
Ils bénéficient ainsi d’une tranquillité assurée et rassurante en délestant ces tâches à une personne de confiance maîtrisant l’ensemble de ces démarches administratives (commerciale, trésorerie, sociale, administration, assurance…). De plus, je travaille avec un réseau de prestataires viticoles afin d’apporter un service global. Pour conclure, je représente pour eux un homme clé, un pilier.
 
Quels sont vos projets en cours ?
En partenariat avec Porsche Bordeaux, j’organise un événement, sur réservation, le 29 octobre 2022 au château Soutard, à Saint-Émilion, en vue de de faire découvrir mon entreprise aux professionnels du patrimoine. Seront également présents des prestataires locaux (caviar d’Aquitaine, truffe, chocolat, traiteur et un fabriquant de bougies) pour présenter leurs produits ainsi qu’une visite du domaine avec dégustation.
 
Propos recueillis par Marine Fleury
Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail