Guerre en Ukraine, roman, BD, histoire : voici quatre ouvrages qui retiennent notre attention en ce début d’automne.

Divorce progressif

Russes et Ukrainiens ? "Un même peuple !", assène Vladimir Poutine dans un discours en 2021. Pourtant, le conflit actuel montre le contraire. Qu’en est-il vraiment ? Anna Colin Lebedev, universitaire spécialiste du monde postsoviétique, s’attache à répondre à cette problématique complexe en mêlant grande histoire et connaissance intime des deux sociétés. Le tout avec une plume claire, adaptée au grand public. Oui, les deux peuples sont liés, oui, ils partagent un héritage et des références communes. Mais l’édifice se fissure peu à peu. Depuis une dizaine d’années, les ressortissants des deux nations empruntent un chemin divergent. En Ukraine, la société civile, la relative vitalité démocratique et un puissant voisin perçu comme de plus en plus menaçant, y compris par les russophones, poussent les habitants vers l’Occident. Les Russes, pour leur part, sont confrontés à un régime qui se durcit, cherche des boucs émissaires, muselle toute forme de contre-pouvoir et joue la carte du nationalisme jusqu’à l’outrance. Cela mène à une situation où les deux parties "continuent de vivre côte à côte mais se connaissent de moins en moins", surtout chez les jeunes générations.

Jamais frères ? Ukraine et Russie : une tragédie postsoviétique, d’Anna Colin Lebedev, Seuil, 217 pages, 19 euros.

Entre réalisme et surnaturel

Une mésange, un brouillard épais, un hiver enneigé. L’atmosphère de L’homme peuplé est lourde et mystérieuse, à l’image de ses protagonistes. Caleb, sourcier et guérisseur d'animaux, voit son quotidien perturbé par l’arrivée de Harry, homme de la ville et écrivain en proie aux doutes. Deux personnes que tout oppose, qui s’observent de loin mais qui ne se rencontrent jamais. Les fantômes des habitants défunts du village sont omniprésents par les allers-retours de l’auteur entre récits passés et présents, ce qui renforce l’impression de secrets enfouis que le personnage principal tente de percer à jour. À commencer par Sofia, jeune femme solaire au cœur d’une ambiance sombre, qui ne dénoue l’intrigue du roman qu’au dernier chapitre. Entre thriller et surnaturel, Franck Bouysse plonge le lecteur dans la solitude d’un homme habité par les histoires d’une petite ville, et nous tient en haleine jusqu’à la dernière page. 

L’homme peuplé, de Franck Bouysse, éditions Albin Michel, 312 pages, 21,90 euros

LivresOK

L’Occident toujours puissant

Rares sont les historiens qui développent des théories nouvelles appelées à questionner les chercheurs et à investir le débat public. Avec La traîne des empires, Gabriel Martinez-Gros pourrait bien faire partie de ce petit cercle. Son postulat est le suivant : "Les religions universelles sont les héritières des empires." En d’autres termes, le catholicisme est le continuateur du monde gréco-romain, l’islam a fait renaître l’Empire perse, le bouddhisme a servi de levier de pouvoir à la Chine… La longue démonstration de ce spécialiste du monde musulman médiéval est précise, érudite, mais parfois difficilement compréhensible pour le lecteur lambda. Cela permet néanmoins de se préparer à une dernière partie convaincante et disruptive : l’Occident est un empire qui se prépare, lui aussi, à perdurer et muter en se fondant sur un dogme universel constitué de deux piliers : écologie et antiracisme.

La traîne des empires, impuissance et religions, de Gabriel Martinez-Gros, Passés composés, 199 pages, 21 euros.

L’homme qui a découvert Toutankhamon

Howard Carter est un jeune homme voué à devenir, comme son père, peintre animalier au service de la noblesse anglaise. Les hasards de la vie le conduisent en Égypte en 1891 pour une mission professionnelle. Il y restera des décennies, gagnera ses galons d’égyptologue et entrera dans l’Histoire comme "celui qui a découvert la tombe de Toutankhamon" en 1922. Cette BD revient sur le destin d’un savant méconnu. Caractère trempé, obstination, conflit avec ses pairs, marigot politique, recherche de fonds, relations publiques… L’ouvrage nous plonge dans les dessous de l’archéologie de l’époque. Et précise une nouvelle fois que la malédiction de Toutankhamon n’est qu’une légende.

Toutankhamon - L’Odyssée d’Howard Carter, de Patrick Mallet et Paul Marcel, Les Arènes BD, 110 pages, 22 euros

Marine Fleury et Lucas Jakubowicz

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail