Poids lourd des dispositifs médicaux, Medtronic se situe aux premières loges des évolutions du secteur. Florence Dupré, sa présidente pour la France, établit un état des lieux du marché.

Décideurs. Depuis le 26 mai 2021, le nouveau règlement européen relatif aux dispositifs médicaux est en vigueur. Quelles en sont les répercussions sur votre activité ?

Florence Dupré. Medtronic comprend et soutient cette réforme de notre secteur d’activité, qui va dans le sens de davantage de sécurité pour les patients. Nous nous engageons notamment à garantir la qualité, la sécurité et la performance de nos produits et thérapies.

Nous souhaitons néanmoins attirer l’attention des autorités en France, mais aussi dans les autres pays européens, sur la nécessaire mise en oeuvre concertée de cette norme européenne. Cela, alors même que notre secteur d’activité rencontre déjà des difficultés structurelles relatives à la mise sur le marché de dispositifs médicaux. Deux ans avant la date limite d’approbation MDR en 2024, certaines autorités, différents organismes notifiés et représentants de l’industrie constatent que le système est surchargé, ce qui risque d’entraîner des ruptures d’approvisionnement pour les hôpitaux et les patients. Nos associations professionnelles, Medtronic, ainsi que d’autres fabricants, cherchent à mettre en lumière ce risque au niveau de la Commission européenne, des gouvernements nationaux ainsi que d’autres acteurs de la santé. Notre objectif commun est de faire en sorte que les organismes notifiés disposent du temps et des solutions nécessaires pour mener à bien cet important volume de travail en évitant toute rupture d’approvisionnement des systèmes de santé qui pourrait être causée par ce goulot d’étranglement. Il est essentiel que les innovations soient accessibles aux patients.

"Le système est surchargé, ce qui risque d’entraîner des ruptures d’approvisionnement pour les hôpitaux et les patients"

Quels enjeux distinguez-vous au sein du secteur des dispositifs médicaux ?

Nous sommes leader mondial des technologies médicales et nous nous devons de répondre aux grands enjeux de santé publique. Notre secteur d’activité est un levier de transformation de notre système de santé en matière d’accès aux soins et d’évolution du parcours de soins. Par exemple, dans le développement de l’ambulatoire, l’amélioration des résultats cliniques pour le patient, la facilitation du travail du professionnel de santé mais également le décloisonnement entre la ville et l’hôpital. Au final, nous travaillons sur l’efficience du système de santé.

Notre secteur est très favorable à l’ambition portée par le Gouvernement de faire de la France un leader européen dans le domaine des technologies de santé et soutenir les entreprises qui investissent en France. Il faut que cette volonté soit portée à tous les niveaux de l’État, qu’il n’y ait pas de décalage entre les annonces et les actes et que cette volonté soit consistante dans le temps. Medtronic est d’ores et déjà un acteur de cette transformation et est prêt à participer activement au renouvellement de notre système de santé.

Propos recueillis par Léa Pierre-Joseph 

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail