Vingt-quatre acteurs ont été désignés pour siéger à la commission climat et finance durable intervenant auprès de l’AMF et de l’ACPR. Cette commission est présidée par Thierry Philipponnat.

Le 25 septembre dernier, l’AMF a créé une nouvelle commission dédiée au climat et à la finance durable et a nommé les vingt-quatre membres qui la composent. Issus des marchés financiers, de la société civile ou de la sphère académique, ils sont chargés de deux missions principales. Outre la réalisation d’expertises en matière de risques climatiques et de finance durable, la commission émet des recommandations à destination de l'AMF et contribue aux travaux réalisés en collaboration avec l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) pour le suivi et l’évaluation des engagements de la place en matière de climat. Chaque membre est nommé pour trois ans renouvelables. La première réunion aura lieu dès octobre.

Annoncée en juillet dernier, la commission climat et finance durable de l’AMF est présidée par Thierry Philipponnat. Diplômé en économie de Sciences-po Paris, ce dernier commence sa carrière à la Banque française du commerce extérieur puis devient trader d’obligations chez O’Connor & Associates. Il rejoint Exane en tant que responsable des produits structurés, puis devient directeur exécutif en charge des dérivés sur actions pour l’Europe francophone chez UBS, avant de rejoindre BNP Paribas en tant que chef adjoint de la structure de financement en fonds propres. Par la suite, il devient responsable mondial des dérivés sur actions d’Euronext.liffe et membre du comité exécutif de Euronext à Paris et du London Financial Futures and options Exchange (LIFFE). À partir de 2006, Thierry Philipponnat s’engage dans le secteur des ONG en rejoignant Amnesty International. En 2011, il est le premier secrétaire général à être nommé à la tête de l’organisation Finance Watch. En 2013, il devient membre du collège de l’AMF et deux ans plus tard membre de la commission des sanctions et du comité scientifique de l’ACPR.  Il est également l’auteur de trois ouvrages : Cheminement en économie non-newtonienne (1990), La capture : Où l'on verra comment les intérêts financiers ont pris le pas sur l'intérêt général et comment mettre fin à cette situation (2014) et Le capital : de l'abondance à l'utilité (2017).

R.G.

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS