Ce  double  diplômé  Télécom  Paris et  Polytechnique  pilote des équipes IT de la Société Générale, partagées  entre la  France et l’Inde.

Après ses débuts dans le conseil digital, chez Exalead  (depuis absorbée par Dassault Systèmes) puis Beijaflore, Yann Barthélemy entame en 2007 sa décennie à la Société Générale. Au sein du groupe bancaire,  ce  double  diplômé  Télécom  Paris et  Polytechnique  pilote des  équipes partagées  entre la  France et l’Inde. Grâce à des standards de code aussi compétitifs que qualitatifs (notamment avec CAST AIP), il assure le suivi du portefeuille de crédit.  En  2010,  il entame une  mission transversale pour  l’ensemble de la DSI de GBIS (soit le regroupement  banque de financement, d’investissement, privée, gestion d’actifs et services aux investisseurs). Soutenu  par un  réseau de 50  "inno’vacteurs",  ce Responsable Études et Développement instigue le "Challenge Intrapreneur"  : un financement de projets de collaborateurs selon des processus d’investisseurs providentiels (« business angels  », en anglais). En 2013, cette ambition remporte le trophée de l’innovation participative, dans la catégorie innovation de rupture. 

Ce responsable de Division SI, Président de l’IMA, et également de la Société Des Accordéonistes Soissonnais, porte cette mise en abyme de l’innovation.

En 2015, le champ d’action de Yann Barthelemy surpasse celui de la Société Générale avec l’IMA (Innovation Maker Alliance). Réservée aux responsables technologiques et numériques tous horizons confondus, cette association œuvre pour de meilleures pratiques dans le domaine de l’innovation. Sous l’égide de l’IMA, les homologues s’allient en groupe de travail par problématique. Atteignant les trente entreprises adhérentes à six mois de sa création, l’IMA en compte aujourd’hui plus de 81, soit 4 134 membres. Si, à court terme, l’enjeu reste la mutualisation de coût en PoC ("Proof of Concept") et, pour les startup, la maximisation de clients, ces "Makers" contribuent à forger un écosystème plus compétitif. Ainsi, ce responsable de Division SI, Président de l’IMA, et également de la Société Des Accordéonistes Soissonnais, porte cette mise en abyme de l’innovation. Le système collaboratif de l’IMA, paradoxalement plus compétitif, incarne autant  une volonté  de progression technique,  que  la  patte  de Yann  Barthélémy sur la culture de l’innovation. 

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS