Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Nota Climat.

Les démarches engagées en faveur de la protection du climat et encourageant des méthodes de production plus responsables se multiplient dans de nombreux secteurs. Les effets d’annonce aussi. Comment distinguer le bon grain de l’ivraie ? Nota Climat est là pour ça.

Engagement

Bien souvent, le consommateur se sent trompé, voire lésé par le flou qui entoure les produits qu’il consomme. Comment faire confiance à cette marque dont le spot publicitaire promet un produit respectueux de la planète, quand on découvre une tout autre réalité ? Les deux cofondateurs de Nota Climat, Elsa Chai et Vincent Pappolla, des anciens de KPMG, ont voulu mettre à profit leur expérience de conseil en stratégie pour apporter une réponse à cette confusion. "En s’adressant aux citoyens, Nota Climat veut apporter de la transparence sur l’action climat des entreprises", résume Vincent Pappolla. Car, si la plupart des Français, éveillés aux enjeux environnementaux, cherchent à œuvrer dans leur quotidien pour adopter une démarche écologique, un certain scepticisme reste de mise. Ainsi, selon Nota Climat, 75% de la population seraient méfiants envers les entreprises qui communiquent sur leur engagement.

Transparence

Labels, schémas descriptifs et autres initiatives pullulent, parfois au détriment de la bonne compréhension de l’information. La solution de Nota Climat met en lumière les entreprises qui s’inscrivent dans une démarche de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, dans la dynamique du prosumer, ce "consommateur professionnel", rompu aux enjeux économiques et environnementaux pour qui les décisions de l’entreprise orientent ses choix de consommation. Pour mener à bien son objectif, Nota Climat emploie l’ensemble des données laissées en open data par les entreprises, en analyse le contenu et le restitue sous un format intelligible pour le consommateur. Le suivi de ces données sur plusieurs années permet de distinguer les entreprises remplissant leurs objectifs, pris à l’époque des Accords de Paris, de celles se contentant d’effectuer, année après année, des effets d’annonce tonitruants sans réelles prises de mesure.

La force du nombre

Plutôt qu’un système de notation qui a ses limites, Nota Climat emploie un outil comparatif des marques par niveau d’action et par secteur, avec pour le moment plus de 500 enseignes recensées dans sa base de données. La start-up intègre un système de swipe – qui n’est pas sans rappeler la méthode des applis de rencontre – pour faciliter l’exploration en ligne du consommateur. "Privilégier une marque plutôt qu’une autre en fonction de son action c’est bien, mais être des milliers à lui faire savoir pour qu’elle accélère son action, c’est mieux", explique Elsa Chai. L’objectif ? Donner du poids à l’action des utilisateurs, afin de pousser les entreprises à prendre en compte leurs exigences.

Plateforme du changement

Subventionnée à hauteur de 30 000 euros par Bpifrance, la société affiche clairement son ambition de croissance. Alors que son application se veut être "le Yuka du climat", Nota Climat développe également un second projet de plateforme, "le Wikipédia de l'action climat", où chaque entreprise pourra communiquer au sujet de sa pratique RSE, rencontrer d’autres acteurs du secteur, créer un réseau relatif à ce sujet. Dix entreprises françaises ont déjà apporté leur soutien à cette initiative et seront présentes lors de son lancement, dès la semaine prochaine. De quoi initier un mouvement de renouveau dans les relations entre entreprises et consommateurs. 

Émile Le Scel

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS