Jean-Marc Kiviatkowski. Le modèle PPP va devoir évoluer pour faire face à la crise économique et financière que connaissent les pays développés. Cette dernière rend la mobilisation et le coût du financement de plus en plus critique. Ainsi, par exemple, la constitution de "club deals" pour mobiliser la dette nécessaire aux plus grosses opérations complexifie beaucoup les négociations. La question des recours -qui est une culture plus présente en France qu'au Royaume-Uni par exemple - nécessite également des anticipations contractuelles d'un maniement particulièrement difficile. Je pense donc qu'un recadrage du modèle est inévitable et sans doute souhaitable. Cela étant dit, le modèle PPP n'est pas à rejeter en lui-même. Il reste créateur de valeur. L'approche globale qui consiste dès la conception à anticiper ce que sera l'entretien et le bon fonctionnement d'un équipement est un facteur de progrès et de performance. Je pense que nous en aurons la confirmation lorsque nous aurons un recul historique un peu plus important.
Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS