Créé par deux anciens associés issus de fonds internationaux, Arev Partners a réuni en février 2022 plus de 300 M€ pour son premier fonds européen. Il investira dans des sociétés du smid-cap en inscrivant l’humain, avant tout, au cœur de la réussite. Le fonds fait partie de ceux qui ont été sélectionnées par la rédaction de Décideurs Corporate Finance dans le cadre du dossier spécial sur le private equity de demain.

En ce début d’année 2022, Arev Partners levait un peu plus de 300 M€ pour son first-time fund qui investira dans le capital de sociétés non-cotées européennes. Une aventure lancée par Xavier Geismar et Julien Lammoglia qui se sont rencontrés au sein de la société de gestion britannique Cinven. Le fonds, basé au Luxembourg, se différencie d’abord par sa durée de vie de quinze ans, plus longue qu’un véhicule
traditionnel.

"Nous avons réalisé que nous aimons avant tout être des sparring partners pour accompagner les dirigeants, grâce notamment à notre réseau, en privilégiant toujours l’humain", explique Xavier Geismar. Pour y parvenir, les deux associés se sont entourés uniquement d’investisseurs entrepreneurs, partageant les mêmes valeurs ."La notion d’affectio societatis est très importante dans notre projet", précise Julien Lammoglia. "Nous avons envie de nous faire plaisir en apportant, au-delà d’un financement, un soutien à des dirigeants qui nous offriront leur confiance".

"Nous allons rechercher en priorité des investissements primaires, des sociétés en structuration ou des carve-outs mais, dans tous les cas, des situations où nous pourrons amener plus que des fonds", J. Lammoglia

Leurs cibles, des sociétés valorisées entre 50 et 150 M€, quel que soit leur secteur : "Cette stratégie agnostique va nous permettre de nous positionner sur les bons marchés au bon moment", décrit Xavier Geismar. "Nous allons rechercher en priorité des investissements primaires, des sociétés en structuration ou des carve-outs mais, dans tous les cas, des situations où nous pourrons amener plus que des fonds", ajoute Julien Lammoglia.

Pour remplir cet engagement, le fonds I ne comptera pas plus de 6 à 8 lignes dans son portefeuille. "Nous ne sommes pas asset manager, nous voulons passer du temps sur nos participations. Cela nous force à être très sélectifs", se félicite Xavier Geismar. L’équipe devrait finaliser son premier investissement dans les prochains mois.

SEGMENT LBO smid-cap
TAILLE 300 M€
TICKETS de 20 à 60 M€
SPÉCIALITÉS multisectoriel

Béatrice Constans

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail