43 milliards de dollars. C’est la somme déboursée par Discovery pour faire entrer dans son giron WarnerMedia. Un montant qui donne le vertige mais qui permet au nouvel acteur de rivaliser avec les poids lourds du divertissement.

Les fameuses plateformes permettant de visionner à satiété films, séries, émissions et autres compétitions sportives se taillent peu à peu la part du lion sur le marché du divertissement. À tel point que la traditionnelle séance de cinéma ou le rituel de l’émission télé pourraient devenir sous peu une relique du passé. Le nom des "coupables ?" : Netflix et, dans une moindre mesure, Amazon Prime. Ces deux acteurs qui rêvaient d’un duopole sont toutefois contraints de revoir leurs ambitions à la baisse. Les "Papy" font de la résistance et, à grand coups de fusions, tentent de se replacer au centre du jeu. Si Disney + et 21Century Fox ont unis leurs forces avec la plateforme Hulu, un nouvel entrant veut lui aussi se faire une place au soleil.

Catalogue complet

Au printemps 2021, le géant de la téléphonie AT&T a cédé Warner Media à Discovery pour 43 milliards de dollars. Cette opération permet à l’opérateur de réduire sa dette et d’investir dans la 5G, secteur dans lequel l’Oncle Sam a pris un retard sur l’Asie et l’Europe. En se recentrant sur son cœur de marché, le groupe Texan bat en retraite sur le front des médias puisqu’il cède ce qu’il a acheté il y’a 5 ans. Pour Discovery, cette acquisition au prix fort est un investissement qui lui permettra de rivaliser avec les mastodontes présents sur le marché : "Netflix est une formidable entreprise, Disney également. Mais nous possédons désormais un catalogue de contenus très divers et attractifs. La nouvelle entité sera en mesure d’investir dans davantage de contenus originaux pour ses services de streaming", affirme David Zaslav. Le dirigeant a toutes les raisons de se frotter les mains puisqu’il pourra centraliser sur une seule plateforme CNN, Eurosport, HBO, DC Film, Animal Planet, Food Network, Discovery Channel ou encore les catalogues de Warner. Soit des films, du sport, et de l’art de vivre.

L'opération est validée par l'anti-trust américain

La création de séries est également à l’ordre du jour puisque David Zaslav ambitionne que son nouveau groupe soit « l’endroit le plus innovant, le plus passionnant et le plus amusant du monde pour raconter des histoires ». La nouvelle société baptisée WarnerBros. Discovery devrait être pleinement opérationnelle mi-2022.

Objectif 400 millions d’abonnés

Le principal écueil de l’opération est sans doute l’anti-trust américain. Mais l’administration n’a rien trouvé à redire. Rien, sur le papier, ne peut arrêter le nouvel acteur qui débute l’aventure avec un nombre d’abonné important. HBO, à lui seul, compte 61 millions d’abonnés fin 2020 tandis que Discovery+ est à 15 millions. Les synergies à venir devraient permettre d’aller titiller Disney+ (160 millions) et Netflix qui dépasse les 200 millions. Amazon Prime de son côté prépare une réponse massive puisque Jeff Bezos lorgnerait sur la très prestigieuse MGM. De quoi, cette fois-ci, obliger le législateur à stopper l’opération concentration ?

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS