Annie Étienne et Manon Francispillai, respectivement avocates en droit social et en droit des affaires, ouvrent un cabinet de conseil et contentieux. Elles veulent pouvoir accompagner leurs clients comme le ferait un service juridique externalisé.

Des compétences complémentaires et une clientèle commune ? Il n’en fallait pas plus à Annie Étienne et Manon Francispillai pour fonder leur cabinet, Primo Avocats. Les deux avocates se sont rencontrées chez Péchenard & Associés en 2019, où la première exerçait en droit social quand la seconde a intégré le département de droit des affaires. Devenues indépendantes en 2020 et 2021, elles ne tardent pas à se retrouver. ʺAu début, nous avons développé une relation amicale, puis nos objectifs professionnels communs nous ont poussés à vouloir unir nos forcesʺ, raconte Manon Francispillai. Grâce à leur cabinet, les fondatrices de Primo Avocats veulent ʺconstruire une relation de proximité avec [leurs] clients, pour leur permettre de se sentir vraiment accompagnésʺ, assure Annie Étienne.

Avocates avant tout

ʺPrimoʺ, parce que le terme rappelle que ʺnous sommes avocates avant tout, et plus précisément avocates au service de nos clientsʺ, explique Manon Francispillai. Les deux avocates savaient aussi qu’elles ne souhaitaient pas donner leurs noms à la structure. Elles la veulent ouverte, prête à accueillir de nouveaux associés et de nouvelles spécialités.

La palette de savoir-faire du cabinet s’étend du droit des affaires au droit social. Contentieux d’affaire, droit commercial, entreprises en difficulté, droit immobilier, relations individuelles et collectives du travail, hygiène et sécurité au travail, droit pénal du travail ou encore droit de la protection sociale : les avocates souhaitent ʺapporter des solutions qui pourraient s’apparenter à un service juridique externaliséʺ, indique Manon Francispillai. Bien que travaillant essentiellement en binôme, les deux associées veulent pouvoir préserver les relations privilégiées qu’elles tissent avec leurs clients. Pour leurs clients, toujours, elles pourront aussi s’appuyer sur un réseau composé de confrères et de consœurs spécialisés dans d’autres domaines et en qui elles ont confiance. ʺC’est un partenariat réciproque qui nous permet de ne jamais laisser un client sans réponse et de lui apporter une solution concrèteʺ, explique Manon Francispillai. Et Annie Étienne d’ajouter : ʺNous tirons notre stratégie de notre expérience dans chacun de nos domaines de compétencesʺ. Que leurs dossiers concernent des entreprises, des dirigeants ou des services de ressources humaines, les deux fondatrices de Primo Avocats ont un seul objectif : pouvoir travailler ʺmain dans la mainʺ avec leur clientèle qu’elles accueillent au 99 de la rue de Prony à Paris.

Estève Duault

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail