Doctrine s'est engagée à verser 1% de son nouveau chiffre d'affaires à Avocats Sans Frontières France pour soutenir et pour financer ses projets et œuvrer partout où cela est utile à l'instauration et au renforcement de l'État de droit.

Pas d'accès au droit sans accès à l'avocat. Pas de défense efficace sans accès à l'information juridique. “Nous sommes une toute petite équipe qui fait face à un challenge immense. La défense des droits de l'homme, partout dans le monde, en tout temps, en toute heure, aujourd'hui comme demain“, résume Vincent Fillola, coprésident d'ASF France et avocat au barreau de Toulouse,

Avocats Sans Frontières France est une ONG créée en 1998 et dont la mission est la défense des libertés fondamentales et d'accès à la justice partout dans le monde. L'association intervient sur tous les continents en renforcement capacitaire de la chaine judiciaire (avocats, juges, policiers, militants) et la défense des défenseurs des droits de l'Homme dont la sécurité est menacée du fait de leur engagement.

Avocats Sans Frontières France et Doctrine partagent des valeurs et une vision commune de l'accès au droit. Depuis 2021, Doctrine s’est engagée à soutenir Avocats Sans Frontières France dans sa mission. “Nous battons pour que le droit soit appliqué partout dans le monde pour tout le monde. Je crois que Doctrine se bat aussi à sa manière pour démocratiser l’accès au droit“, explique Vincent Fillola. Pour Guillaume Carrère, CEO de Doctrine, “Nous contribuons modestement à notre échelle mais nous voulions faire plus pour faciliter l’accès au droit. ASF France le fait avec énormément intensité dans leurs engagements sur le terrain. Il nous a semblé naturel par rapport à ces valeurs communes de leur donner un coup de pouce.“

Pour présenter les actions d'ASF France et inviter à soutenir ces projets, la startup et ASF France ont lancé le site commun : unpourcent.doctrine.fr

Les 3 nouveaux projets d'ASF France qui vont pouvoir bénéficier des fonds de Doctrine sont :

  • - Le projet "JUGE" au Mali qui lutte contre l'impunité des violences et violences sexuelles contre les femmes. 45 % des Maliennes ont déjà subi des violences physiques ou sexuelles. (Voir la vidéo de présentation.)
  • - Le projet "ProCat" au Nigeria pour abolir les actes de torture commis dans le cadre d'enquêtes pénales. Aujourd'hui, 80 % des affaires pénales nigérianes reposent sur des actes de tortures. (Voir la vidéo de présentation.)
  • - Le projet "AJIR" concerne la Guinée, le Mali et la Côte d’Ivoire pour permettre aux communautés locales de garantir et défendre leurs droits fondamentaux face aux abus et violations des grandes entreprises étrangères. (Voir la vidéo de présentation.)
Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail