Le vice-bâtonnier de Paris qui commencera son mandat le 1er janvier 2022 a intégré le cabinet de Francis Szpiner, Caroline Toby, Renaud Semerdjian, Christophe Ayela, François Baroin et Marion Kahn-Guerra.

Un ancien ministre, un maire et maintenant un vice-bâtonnier. Le cabinet Szpiner Toby Ayela Semerdjian, simplement appelé “STAS”, sait accueillir celles et ceux qui s’engagent dans la société civile. "Nous ne l’annonçons que maintenant, car nous ne voulions pas influencer la campagne pour le bâtonnat 2022 qui s’est clôturée fin novembre par la victoire de Julie Couturier et Vincent Nioré, explique Renaud Semerdjian, associé dirigeant du cabinet. Mais ce dernier est associé du cabinet depuis septembre, son association n’était pas conditionnée à sa victoire", balayant ainsi les doutes qui auraient pu planer sur la stratégie de ce mouvement.

Plus de 250 perquisitions dans des cabinets d’avocats

L’objectif de l’arrivée de Vincent Nioré, accompagné de sa fille Julia Nioré, qui travaille à ses côtés depuis 2013, n’est pas non plus de renforcer l’équipe consacrée au droit pénal, déjà très solide et dont Francis Szpiner et Caroline Toby sont les figures de proue. En revanche, "son profil inédit répond à notre souhait d’agréger des compétences", explique Renaud Semerdjian. C’est en effet un avocat rodé à la fois aux procès pénaux d’envergure et à la procédure pénale, aux perquisitions notamment, qui a rejoint l’équipe : Vincent Nioré a forgé sa carrière en défendant ses clients poursuivis devant les juridictions répressives pour escroquerie, blanchiment, infractions fiscales… mais aussi jusque dans des dossiers médiatiques, comme ceux de Murielle Bolle (qu’il défend depuis sa sortie de la Conférence en 1995) dans l’affaire du petit Grégory, de Michel Fourniret, ou encore de ses consœurs et confrères. En tant que délégué au bâtonnier, le futur vice-bâtonnier a plus de 250 perquisitions dans des cabinets d’avocats à son actif. Il est l’auteur d’un ouvrage de référence en la matière, qu’il a rédigé avec Julia Nioré en 2014 : Perquisitions chez l’avocat, défense des secrets et inviolabilité de l’asile sacré, aux Éditions Lamy. Sa fille, qui s’est spécialisée chez Simmons & Simmons en droit de la responsabilité des produits, est maintenant une experte du droit pénal et de sa procédure grâce à son intervention sur les dossiers précités et des perquisitions pour la défense du secret professionnel de l’avocat. "L’arrivée de Vincent et de Julie correspond aux valeurs du cabinet depuis sa création : le plaisir de travailler ensemble, la fidélité et la passion pour le droit pénal, commente Caroline Toby. Ce qui explique que nous sommes un des rares cabinets d’affaires à continuer à faire du pénal général en plus du pénal des affaires. À cela s’ajoute l’expertise inédite de Vincent avec lequel nous allons pouvoir travailler, notamment Francis et moi, lors de la défense de nos confrères."

Reformer l’équipe

C’est donc ensemble que le père et la fille rejoignent un cabinet que Vincent Nioré connaît bien. C’est en effet en 2008, alors qu’il vient d’être élu membre du Conseil de l’ordre des avocats du barreau de Paris, que le pénaliste rencontre Renaud Semerdjian. Ce dernier a fondé quelques mois plus tôt son cabinet consacré au contentieux commercial avec Christophe Ayela. Leur collaboration informelle doit se transformer en association lorsque Renaud Semerdjian et Christophe Ayela rejoignent Mayer Brown, une aventure professionnelle à laquelle Vincent Nioré ne peut participer pour des raisons d’indépendance : "Je devais alors exercer dans une forme individuelle pour assurer mon impartialité dans mon rôle de protecteur des avocats perquisitionnés", explique celui qui fonde au même moment son cabinet après ses expériences aux côtés de Bertrand Moreau puis de François Hascoët. Aujourd’hui, celui qui a représenté Éric Dupond-Moretti lors de sa plainte – puis de son retrait – dans le dossier de fadettes de l’affaire Sarkozy-Azibert est plus libre dans la mesure où toute une équipe de confrères, emmenée par Camille Potier, a pris sa relève lors des perquisitions d’avocats. C’est le moment pour lui de retrouver ceux avec lesquels il s’était promis de retravailler un jour.

Entre temps, le cabinet de Renaud Semerdjian et Christophe Ayela a bien changé puisque les deux avocats ont reconstitué leur structure avec Francis Szpiner et Caroline Toby puis en accueillant l’ancien ministre François Baroin (on le rappelle, qui a dirigé les ministères des Outre-mer entre 2005 et 2007, de l’Intérieur durant un mois en 2007, du Budget entre 2010 et 2011 et de l’Économie en 2011-2012 avant de devenir sénateur en 2014 et président de l’Association des maires de France, poste qu’il occupe depuis 2014). La spécialiste du droit du travail Marion Kahn Guerra les a rejoints en juin 2017 après le départ d’Helyett Le Nabour et de Gwenaëlle Teissèdre, parties fonder leur propre boutique. STAS réunit aujourd’hui douze collaborateurs (dont quatre consacrés au droit pénal) autour des sept associés. Le cabinet souhaite à présent attirer des spécialistes du droit des assurances, un savoir-faire directement en lien avec leur positionnement en contentieux des affaires.

Pascale D'Amore

Prochains rendez-vous

28 mars 2024
Le Forum des Carrières Juridiques
La grande Jobfair du droit
EXPOSITION ● KEYNOTE ● REMISE DE LABELS

Voir le site »

25 juin 2024
Leaders League Alliance Summit
L'événement qui rassemble le meilleur du Corporate, du monde juridique et de l'innovation
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER D'AFFAIRES  LEGALTECH SHOW ● REMISE DE PRIX   COCKTAIL 

Voir le site »

02 octobre 2024
Sommet du Droit en Entreprise
La rencontre des juristes d'entreprise
DÉJEUNER ● CONFÉRENCES ● DÎNER ● REMISE DE PRIX

Voir le site »
Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS

> Guide 2023