L’association française d’arbitrage (AFA) devient l’interlocuteur privilégié de la Conférence permanente des chambres consulaires d’Afrique francophone (CPCCAF), organisme qui contribue au développement du secteur privé en Afrique et les organisations consulaires qui la compose depuis 1973.

Depuis son élection à la tête de l’institution, Marc Henry a annoncé qu’une des lignes directrices de son mandat était d’« ouvrir l’AFA au marché de l’Afrique francophone subsaharienne ». C’est désormais chose faite, avec un accord à l’initiative de la CPCCAF portant sur la coopération et la promotion de l’arbitrage en Afrique francophone. L’objectif de ce partenariat est clair : apporter une confiance des acteurs économiques africains, pour accélérer le règlement des litiges et contribuer au développement de l’économie africaine. « Je suis particulièrement heureux de marquer le début de ma prise de fonction par la signature de ce partenariat avec la CPCCAF qui augure d’initiatives et de liens renforcés avec les centres régionaux africains d’arbitrage », déclare Marc Henry.

A. L

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail