Colors: Red Color

Sala renforce son groupe banking & finance avec deux arrivées de marque. Jean-Marc Allix quitte Freshfields Bruckhaus Deringer pour rejoindre, en qualité d’associé, le cabinet aux 750 avocats et 21 bureaux. Il est suivi de Francis Crédot, ancien directeur juridique et compliance du groupe Banque populaire, qui intègre Sala au rang de senior couel. Il intervient plus particulièrement da le domaine du contentieux bancaire.

La valse des spécialistes du droit social se pouuit sur la place de Paris. C’est au tour de JeantetAssociés de renforcer son pôle dédié avec l’arrivée d’une équipe menée par Patrick Thiébart. Associé au cabinet Franklin depuis 2005, Patrick Thiébart intègre le département social du cabinet français, accompagné de sept collaborateu. Il rejoint Jean Néret, qui a créé le pôle il y a une vingtaine d’années, et Anne-Elisabeth Combes qui avait quitté Ert & Young en 2004 pour Jeantet. L’équipe sociale s’est aii coidérablement étoffée.

Mario Stasi, cofondateur de Stasi & Associés, délègue une partie de ses pouvoi. Un peu plus tôt cette année, l’ancien bâtonnier avait annoncé un nouveau projet de développement pour son cabinet. La firme va désormais offrir une palette élargie de compétences, au-delà du contentieux pénal pur, activité historique de la structure. L’annonce n’a pas remporté tous les suffrages parmi les associés puisque trois d’entre eux (Christine Carpentier, Julie Ferrari et Emmanuel Daoud) ont quitté le navire cet été pour créer leur structure, Vigo.

Freshfields Bruckhaus Deringer renforce son département droit de la concurrence. Le pôle, animé par Jérôme Philippe, accueille une nouvelle associée. Maria Trabucchi est accompagnée de Jérôme Fabre, promu au rang de couel, aii que de Clémentine Baldon et Amandine Jacquemot, collaboratrices. La nouvelle équipe travaillait précédemment chez Weil Gotshal & Manges où Maria Trabucchi avait été promue associée l’an dernier. Elle avait déjà exercé chez Freshfields de 2002 à 2003, comme collaboratrice.

L'article 238 bis AB du code général des impôts accorde le droit de déduire fiscalement le prix d'acquisition d'une œuvre d'artiste vivant moyennant le respect de certaines conditio. Ce dispositif est différent du dispositif général en faveur du mécénat prévu par l'article 238 bis du code général des impôts, qui accorde une réduction d'impôt égale à 60 % des veements réalisés au profit de certai organismes d'intérêt général ou de fondatio reconnues d'utilité publique.
Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS