Cabinet de conseil en transformation digitale créé en 2019 au sein de l’une des plus importantes ESN du marché, Sopra Steria Next accompagne une trentaine de clients grands comptes, publics comme privés, dans leurs projets de transformation digitale.

"Nous voici à la fin d’un cycle." Le constat de Jean-Claude Lamoureux, directeur exécutif de Sopra Steria Next, introduit le dernier manifeste du cabinet de conseil intitulé "L’entreprise n’est plus ce qu’elle produit mais ce qu’elle promet". Car ce n’est une surprise pour personne : le monde a changé de façon radicale ces dernières années. La crise sanitaire a accéléré bon nombre de transformations déjà impulsées mais développées souvent timidement par les entreprises et organismes publics.

"Nous sommes face à plusieurs  transitions simultanées : environnementale, digitale, des compétences, des attentes sociétales, de la souveraineté, de la répartition des lieux de production. Et toutes sont connectées", poursuit le pilote de ce cabinet de conseil  spécialisé en transformation digitale qui aiguille des grands comptes publics et privés sur la voie de l’entreprise d’après, "une entreprise agile, curieuse et respectueuse qui sera parvenue à consolider la confiance avec ses clients et ses parties prenantes et faire montre d’éthique dans toutes ses décisions et ses actions, que ce soit envers ses collaborateurs, ses clients ou ses partenaires externes". 

Support d'un grand groupe, implantation en région

Sur le marché ultra-concurrentiel des cabinets de conseil en transformation digitale, Sopra Steria Next se distingue par son équipe conséquente composée de 1 900 consultants en France et 3 400 en Europe tous dédiés à la transformation digitale. Atout de taille face à la concurrence, ils bénéficient de la force de frappe du Groupe Sopra Steria, l’un des leaders européens du conseil, des services numériques et de l’édition de logiciels, qui compte plus de 47 000 collaborateurs répartis dans 25 pays et qui a réalisé un chiffre d’affaires de 4,7 milliards d’euros en  2021. Le cabinet se distingue également par son fort ancrage régional, grâce à sept bureaux situés à Aix-en-Provence, Bordeaux,  Lyon, Lille, Toulouse, Nantes et Niort.

Chacun d’entre eux possède des spécialités en fonction des secteurs d’activité des clients. Le bureau de Lyon est spécialisé dans le secteur du transport pour accompagner la SNCF, mais aussi de l’énergie (EDF, Engie), et de l’industrie (Airbus, Thales, Safran) ou encore dans le secteur bancaire (Crédit Agricole). Lancée en 2019, la nouvelle marque Sopra Steria Next a amené les équipes à se poser un certain nombre de questions sur le rôle d’un cabinet de conseil en transformation aujourd’hui, le rôle du consultant et la nature de l’accompagnement ou encore la responsabilité vis-à-vis des collaborateurs, des clients et partenaires vis-à-vis de la société.

Image

Malika Kaoua, directrice de la marque et de l’expérience client chez Sopra Steria Next, résume l’approche qui a conduit à ce résultat : "Les entreprises comprennent qu’elles doivent fournir toujours et toujours plus de services pour attirer et fidéliser leurs clients. Pour cela, elles généralisent et utilisent à très grande échelle le digital et elles s’ouvrent à des partenaires pour compléter leur offre de base. C’est ce que nous appelons l’entreprise promesse centrique", explique-t-elle dans un livre intitulé Les dessous des marques, paru en 2021 aux Éditions Ellipses.

L’innovation n'est pas une fin en soi

Pour répondre à la nouvelle donne qui bouscule les entreprises, Sopra Steria Next a décliné sa proposition de valeur autour de six piliers : concevoir les fondamentaux de l’entreprise promesse centrique, affirmer sa marque par l’expérience client, "agiliser" le management et engager les collaborateurs au service client, décupler la performance opérationnelle faire de la data un levier de rupture et enfin concevoir un "SI as-a-service". Le cabinet a étoffé son offre en mai 2021 en internalisant une expertise de "strategic design". Pilotée par Olivier Lacour, ancien directeur design de Canal+ et de Cisco, l’équipe mise sur une approche holistique basée sur l’expérience, qu’elle concerne aussi bien le client que le collaborateur ou le partenaire.

Image

Doté d’une véritable vision du « monde d’après », Sopra Steria Next fait le pari que l’innovation n’est pas une fin en soi mais qu’elle doit se mettre au service de cas d’usages complexes et critiques. C’est la raison pour laquelle, au-delà de ses missions et recommandations, Sopra Steria Next a monté un dispositif de réflexion et d’action pour identifier et expérimenter, avec ses clients et écosystèmes (partenaires, universitaires, chercheurs, think tank, cercles métiers…) les sujets de demain en lien avec les transformations en cours. Pour y parvenir, le cabinet mise sur un travail de prospective, d’analyse de tendances futures, de co-construction et d’expérimentation avec ses clients, lui permettant d’éprouver et d’enrichir les fondamentaux de l’entreprise d’après, que Sopra Steria Next appelle "l’entreprise promesse centrique" : une entreprise qui doit se différencier bien plus par sa promesse que par ses produits. 

Un centre d'expertise digitale intégré

Business, managérial ou technologique, les sujets présents à l’agenda stratégique des entreprises et structures publiques doivent être constamment revus et réactualisés face aux mutations profondes du marché et de la société. Pour faire face aux nouvelles entreprises "digital natives" (start-up, fintech …), qui par leur performance et leur modèle plus "light" donc agiles, sont en mesure de se plier à la nouvelle donne business en s’adaptant plus rapidement, Sopra Steria Next accompagne les entreprises traditionnelles pour qu’elles adoptent des modèles opérationnels innovants tels que l’automatisation poussée (IA et RPA), la généralisation des plateformes et qu’elles se focalisent sur leur cœur de métier en transférant les activités à faible valeur ajoutée à des opérateurs tiers.

Pour aider les entreprises à accélérer leur transformation digitale, Sopra Steria Next a créé le CED, Centre d’expertise digitale qui a pour mission de générer de nouvelles sources de valeur grâce aux meilleures technologies et méthodes éprouvées sur le marché. D’horizons et de métiers très différents, les équipes du CED (200 personnes au total) offrent une vision holistique du digital et un recul sur la façon de mener les transformations sur les différents secteurs d’activité. Les domaines d’intervention du CED se situent à la croisée entre l’IT d’entreprise, le meilleur de la technologie et la réinvention des modèles économiques et organisationnels.

Anne-Sophie David

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail