Quelle est l’ampleur de la révolution technologique causée par l’intelligence artificielle ? Quels impacts au sein des entreprises et en matière de productivité ? Comment s’adapter ? Quelles sont les nouvelles missions du leader en cette période de grande mutation ? À une heure où le développement de l’intelligence artificielle poursuit sa course effrénée, cet article entend éclairer sur les nouveaux enjeux du leader.

L’apparition de ChatGPT fin ­novembre 2022 a créé un précédent dans le monde de la tech et de l’innovation, entraînant une ruée au développement de l’intelligence artificielle (IA), en particulier générative. Fin 2023, l’entreprise pionnière en la matière, OpenAI, est valorisée à hauteur de 90 milliards de dollars, soit trois fois plus qu’au début de l’année. Le potentiel de cette course technologique est en effet prometteur, puisque l’IA générative devrait produire à elle seule entre 2 600 et 4 400 milliards de dollars de richesse supplémentaire en une année. Cette accélération est le résultat d’investissements colossaux : entre 2016 et 2022, les investissements en IA générative ont été multipliés par 40. Parmi les plus gros acteurs se situe Microsoft, qui a investi 13 milliards de dollars dans OpenAI. L’IA s’affirme aussi du côté des dirigeants d’entreprise comme un enjeu incontournable : en 2023, ce sont 72 % des CEO interrogés par KPMG qui déclarent que l’IA générative est une priorité absolue en matière d’investissements.

Un copilote aux commandes de performances accrues 

Le but de l’IA est de permettre à des ordi­nateurs de penser et d’agir comme des êtres humains grâce à la création et à l’application d’algorithmes. Les modèles théoriques de McKinsey montrent que pourraient très prochainement être automatisées 70 % des activités dans les économies développées à plus de 50 % de leurs tâches. Les dirigeants doivent ainsi se préparer à être aux commandes d’entreprises largement investies par l’IA. Les fonctions marketing & ventes, opérations clients et R&D seront les plus concernées par cette révolution.

L’IA s’annonce comme un nouveau compagnon du leader augmenté pour mieux se projeter et trancher

Mais l’arrivée de l’IA en entreprise signifie-t-elle la réduction des postes occupés ? Non, car l’IA est plutôt conçue comme un copilote chargé d’aider l’humain dans ses missions. Une expérience de l’université de Stanford dans un centre d’appels a d’ailleurs démontré que l’utilisation de l’IA par les salariés les moins expérimentés augmentait leur productivité de 14 %, leur permettant notamment d’imiter les bonnes pratiques de leurs collègues. Côté leaders, l’IA offre en outre la possibilité d’établir différentes orientations stratégiques futures ainsi que d’évaluer leurs conséquences. Il s’annonce donc comme un nouveau compagnon du leader augmenté pour mieux se projeter et trancher, dans un univers économique incertain et constamment évolutif.

Les conseils d’administration aux prises avec les enjeux de l’IA

Ceux qui peuvent guider les entreprises en cette période de révolution technologique sont incontestablement les conseils d’administration (CA). Ils doivent aujourd’hui orienter les entreprises vers une mutation technologique en développant un programme spécifique adapté à leur contexte organisationnel, que celles-ci produisent, achètent ou fournissent de l’IA. Il s’agit à la fois de repenser les investissements pour développer ou se procurer une IA qui devienne un avantage concurrentiel, et de mettre en œuvre une stratégie data. L’IA n’est intéressante que si elle traite avec un nombre conséquent de données. C’est pourquoi le CA doit être conscient des investissements nécessaires pour collecter un grand nombre de données de manière structurée. Il est aussi essentiel pour le CA de s’assurer que le comité exécutif mène une véritable réflexion éthique pour accompagner ces développements, notamment en ce qui concerne la protection de la confidentialité associée aux applications de l’IA, et qu’une veille législative se mette en place. Cela ne signifie toutefois pas que le déploiement de l’IA entraîne la complexification des stratégies du CA. L’IA a le potentiel de se constituer comme un levier de réduction d’impacts environnementaux (en évaluant finement les besoins et émissions, en optimisant la consommation des ressources, en prévenant des risques naturels, etc.). Un investissement en termes de temps et de moyens pour le CA, certes, mais qui devrait s’avérer salutaire.

Le leader augmenté est celui qui saura motiver ses équipes à utiliser cette nouvelle révolution technologique

Dans ce contexte de grandes mutations des modes et outils de travail, les entreprises ont besoin que s’incarne en leur leader un véritable guide technologique. Quel serait le portrait-robot de ce leader augmenté ? Il est celui qui, assisté de l’IA, a davantage de temps pour évaluer et prendre des décisions stratégiques. Déchargé du traitement de tâches répétitives d’analyse ou de reporting chronophages et à faible valeur ajoutée, le leader augmenté utilise l’IA, qui lui permet de projeter différents scénarios et d’envisager de multiples solutions pour prendre des décisions finales et complexes. Ce dirigeant a par ailleurs le devoir d’incarner un leadership caractérisé par de l’intuition et un esprit critique
vis-à-vis des données que centralise et analyse l’IA. Il accompagne ses équipes dans la démystification et l’appropriation du poten­tiel de l’IA, pour les mener à un usage efficient de cette technologie au sein de leurs missions. Le leader aiguise aussi une réflexion de répartition du travail entre IA et salariés, ainsi que son impact sur le moral et le bien-être des équipes. Garant de la vision stratégique de l’entreprise, il s’assure que celle-ci garde le client et ses besoins comme pierre angulaire de son fonctionnement. Enfin, au cœur d’un secteur économique en constante mutation, le leader augmenté poursuit son travail de veille technologique, se préparant aux innovations pour sécuriser et accroître la compétitivité de son entreprise.

Les recommandations de Boyden France aux leaders dans ce contexte de perturbations technologiques

Face à ces mutations profondes et à cette course au développement de l’IA, certaines entreprises font le choix de recruter un chief artificial intelligence officer (CAIO). Ce dernier a pour mission principale de moderniser les processus grâce à l’IA en collaborant avec l’ensemble des départements au sein de l’entreprise, dans le respect de l’éthique et de la gouvernance et en construisant une culture axée sur la data. Il définit des cas d’usage où le déploiement de l’IA pourrait être pertinent, et évalue le retour sur investissement pour chaque option. L’expertise d’un CAIO présente l’avantage de qualifier l’entreprise et ses dirigeants en matière d’IA. Durant les réunions du comité exécutif, les interventions du CAIO démystifient le sujet et permettent la conduite de réflexions stratégiques qui font monter en compétences technologiques tous ses membres. Le CAIO a ainsi un rôle de guide vers la transformation technologique de l’entreprise. Une fois que celle-ci a été réalisée, l’idéal est que ses membres aient acquis une expertise en matière d’IA, devenant des CAIO chacun en leur domaine. Le rôle du CAIO pourrait ainsi évoluer vers celui d’un chief data officer. D’une manière plus générale, chaque leader doit garder à l’esprit que l’enjeu majeur de l’intégration de l’IA à toute entreprise passe par le recrutement de talents, et notamment l’intégration d’experts en data engineering et data science talent.

Anita Pouplard, Managing Partner et Pierre Fouques Duparc, Managing Partner, Boyden

Prochains rendez-vous
Décideurs RH

3 juillet 2024
Talents !
Le nouvel événement du recrutement, de la gestion des carrières et du Comp&Ben
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER VIP ● REMISE DE PRIX 
Voir le site »

2 octobre 2024
Rencontres du droit social
Le rendez-vous des acteurs du droit social
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER VIP 
Voir le site »


Novembre 2024
Les Victoires du Capital humain
L'incontournable des directions RH
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER VIP ● REMISE DE PRIX 
Voir le site » 

Avril 2025
U-Spring, Le Printemps des universités d'entreprises
La journée qui célèbre le learning
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER VIP ● REMISE DE PRIX
Voir le site »

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail