Pour la seconde année consécutive, AstraZeneca France a obtenu 100/100 à l’index de l’égalité professionnelle. Éric Chevalier, DRH chez AstraZeneca France, revient plus en détail sur la politique RH du groupe et les enjeux à venir pour 2022.

Décideurs. Vous avez obtenu 100% à l’index dégalité professionnelle. Quelles ont été les actions menées en amont pour atteindre ce score ?

Éric Chevalier. Ce résultat concrétise l’effort mené depuis de nombreuses années pour une culture d’entreprise inclusive. Les actions conduites en faveur de l’égalité professionnelle ne datent pas de l’introduction de la création de l’index en 2018. Très implanté dans les pays nordiques, le groupe anglo-suédois bénéficie de l’avant-gardisme de ces pays en matière de parité. Aussi, l’inclusion, la parité, l’égalité ne représentent pas seulement des valeurs mais des priorités stratégiques pour chaque leader du groupe. La nécessité d’être une entreprise inclusive étant initiée par les directions à chaque niveau au sein du groupe, cela entraîne l’adhésion des collaborateurs.

Concrètement, comment garantir l’égalité professionnelle femmes-hommes ?

Lors des négociations annuelles avec les syndicats, nous avons mis en place une réserve de budget dédiée spécialement à corriger les éventuels écarts de salaires entre les femmes et les hommes. Actuellement, les politiques de recrutement et d’aides à la promotion en faveur des femmes suffisent à ce que nous n’ayons plus besoin de ce budget. Nous parvenons également à combattre les discriminations en formant les managers en amont.

 "L’égalité, la parité, la diversité représentent une priorité stratégique pour la performance du groupe."

Quelle sera votre politique RH en 2022 ?

AstraZeneca fait partie des 2% d’entreprises à avoir obtenu le score de 100/100 à l’index d’égalité mais également des 10% qui embauchent plus de 6% de travailleurs handicapés dans leurs effectifs. Cette politique d’inclusion et de diversité doit être poursuivie. Notre comité de direction comptant aujourd’hui 42 % de femmes, nous visons bien évidemment la parité. Pour cela, nous sommes dès à présent attentifs à avoir un assez grand nombre de femmes dans notre vivier de talents mais aussi à mettre en place des actions autour de la parentalité. D’autres enjeux nous animent comme l’insertion sociale ou la place des seniors. L’égalité, la parité, la diversité représentent non seulement des valeurs mais aussi une priorité stratégique pour la performance du groupe.

Suite à la pandémie, le rôle du DRH au sein de l’entreprise est-il différent ?

La pandémie a indéniablement mis en avant le rôle des DRH. À présent, l’instauration du modèle hybride au sein des organisations occupe beaucoup de notre temps. Il n’est pas aisé de faire revenir les collaborateurs sur site en conservant les anciennes habitudes. C’est pourquoi l’espace de travail que nous leur proposons ne peut plus être celui d’avant la pandémie. Nos accords télétravail incitent les collaborateurs à venir régulièrement sur site afin de maintenir la créativité et la convivialité. Une vigilance particulière est toutefois de circonstance concernant les managers qui doivent développer de nouvelles approches et modes de fonctionnement. Le programme de performance par le développement que nous avons mis en place il y a deux ans apporte des réponses et accompagne ainsi les managers, notamment dans ce nouveau rôle. Le programme, en les positionnant comme de véritables coachs, leur permet de développer leurs équipes tout au long de l’année et non plus simplement de faire une évaluation une fois par an. Le but est de se projeter ensemble vers le futur, et non le passé.

Elsa Guérin

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS