Décideurs. Quels sont, selon vous, les éléments cachés du leadership ?

Michel Giannuzzi. Il y a très certainement des traits communs que l’on retrouve dans la plupart des grands leaders, mais il y a une grande place pour la diversité. À mon sens, la plus grande qualité que l’on puisse trouver chez un leader réside dans son authenticité. Être authentique, c’est être en accord avec ses idées, son comportement, ses valeurs. Il n’est pas possible de diriger des femmes et des hommes quand ceux-ci ressentent une asymétrie entre les actes et les paroles du leader, et sa personnalité propre. L’Homme est un animal sensible qui, de façon émotionnelle, ressent et décrypte l’authenticité chez l’autre. Cette dernière est en fait un élément caché du leadership, quelque peu subliminal et diffus. On vit aujourd’hui dans un monde de plus en plus superficiel : le développement extraordinaire du marketing et de la communication permet à n’importe qui de créer l’image de lui-même qu’il souhaite ; on peut apprendre à orienter l’image que l’on donne de soi. Pourtant, il ne faut pas s’y tromper : de manière intuitive, les personnes qui entourent le leader distinguent aisément l’apparence de la véritable authenticité, tant en externe que - surtout - en interne.

 

Décideurs. Quelles sont les parts d’« acquis » et d’« inné » dans le leadership ?

M. G. Dans toute forme de leadership se trouvent naturellement une part d’acquis et une part d’inné. Dès les cours de récréation, où l’acquis est presque inexistant, des profils de leaders se dessinent, tandis que d’autres personnalités sont plus introverties. Chacun sa personnalité. Mais le leadership est avant tout un art et comme dans tous les arts, l’expérience apporte l’essentiel. En étant au contact de personnes et de cultures d’horizons très différents, le leader s’enrichit et s’améliore constamment. C’est en situation de crise que l’acquis prend toute sa mesure : mettre des personnes dans une situation de challenge extrême constitue un facteur d’apprentissage accéléré. C’est alors que le leader (ou futur leader) développe au plus ses acquis, même si ce peut être très douloureux.

 

Décideurs. Quels sont les éléments forts de leadership dont vous avez eu besoin ?

M. G. Tout d’abord, il faut bien intégrer que le rôle et les attentes du leader évoluent. Être le numéro 2 ou le numéro 1 ne représentent pas du tout les mêmes enjeux. Quand on devient numéro 1, tout prend un sens différent : nos moindres faits et gestes peuvent être magnifiés, extrapolés, comme passés au travers d’une loupe. Et il n’y a plus personne au-dessus sur qui se reposer. Le temps et l’espace, comme la technologie, prennent une dimension nouvelle, avec une accélération qui les rend plus complexes à appréhender. Il est facile de dire quelque chose dans un contexte particulier, qui finit par en sortir, puis provoque des effets que l’on n’a pas du tout anticipés. Le leader doit donc faire beaucoup plus d’efforts de maîtrise et de contrôle : s’il peut plus ou moins rectifier le tir en interne, il a une marge de manoeuvre beaucoup plus réduite quand de mauvaises informations se diffusent en externe. Le risque devient alors de monter dans une tour d’ivoire, et vouloir éliminer toute spontanéité, ce que j’ai toujours refusé : les gens se mettent à dire ce qu’on a envie d’entendre. Un autre élément essentiel et largement sous-estimé du leadership est la capacité à savoir bien s’entourer, à percevoir son propre tempérament et celui des autres pour créer une équipe complémentaire. Si le leader est un capitaine de bateau, il n’est de bon capitaine qui ne sache choisir les bons matelots.

 

Décideurs. Quelles sont les personnalités (vivantes) qui vous inspirent le plus par leur leadership ?

M. G. Je suis particulièrement saisi par le déficit de leadership politique que nous vivons actuellement, tant en France qu’à l’étranger. Peut-être que les enjeux ont évolué, que leur mission s’est complexifiée, mais il m’est presque impossible d’identifier un leader politique qui m’inspire aujourd’hui. Nelson Mandela est probablement le seul leader politique encore vivant dont le combat m’impressionne et m’inspire. Sortir de tant d’années de prison sans aucune haine, en ne pensant qu’à l’avenir, à la liberté : voilà un leader comme il n’en est plus beaucoup.

Prochains rendez-vous
Décideurs RH

3 juillet 2024
Talents !
Le nouvel événement du recrutement, de la gestion des carrières et du Comp&Ben
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER VIP ● REMISE DE PRIX 
Voir le site »

2 octobre 2024
Rencontres du droit social
Le rendez-vous des acteurs du droit social
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER VIP 
Voir le site »


Novembre 2024
Les Victoires du Capital humain
L'incontournable des directions RH
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER VIP ● REMISE DE PRIX 
Voir le site » 

Avril 2025
U-Spring, Le Printemps des universités d'entreprises
La journée qui célèbre le learning
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER VIP ● REMISE DE PRIX
Voir le site »

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail