Pascal Gentil, double médaillé olympique, chargé de mission chez Aéroport de Paris revient sur les atouts sociaux du sport.

Kopa, Platini, Zidane, Benzema… Alors que la coupe du monde de football se déroule au Qatar, ces quatre noms résonnent avec fierté pour les amoureux du ballon rond avec ceux de Mbappé, Griezmann, Lloris et Varane. Qu’ils s’agisse de taekwondo, de judo, d’athlétisme ou de football, le sport a depuis toujours été un formidable outil d’inclusion en France et ailleurs.

Durant ma carrière, j’ai pu constater que quand on vibre ensemble, on vit mieux en société. Cette vibration et ce partage conduisent naturellement vers une plus grande sociabilité. Dans les tribunes, dans une fan zone, chez soi ou entre amis, ce sont des moments rares. Comme sportif de haut niveau et compétiteur, j’aimais partager les émotions avec le public quand j’étais sur le tatami.

Un instrument pour casser le plafond de verre

Le sport est un fabuleux outil pour casser les plafonds de verre. De nombreux acteurs, en France, l’ont compris depuis plusieurs années : les grands événements sportifs internationaux ont donné un élan considérable à toutes les initiatives utilisant le sport comme vecteur, notamment pour révéler les talents. Le 7 novembre dernier, la ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, Amélie Oudéa-Castéra, et ses homologues du Travail et de l’Enseignement et de la Formation, ont présenté une feuille de route commune sur le développement de l’emploi et de l’insertion par et dans le sport, à l’occasion d’un des 200 "job datings sportifs" organisés dans notre pays. Une initiative salutaire.

"Quand on vibre ensemble, on vit mieux en société"

Le sport reste un moteur d’intégration pour les jeunes des quartiers populaires. Et, aujourd’hui, c’est le rôle social du sport qui est valorisé, avec de nombreux acteurs de terrains qui effectuent un travail formidable et souvent bénévole. Et c’est grâce aux clubs qu’on arrive à recréer un lien avec des jeunes éloignés de toute formation ou opportunité professionnelle. Le foot est un sport populaire qui nous réunit, et cela doit rester un jeu. Le sport business existe bien, mais n’est pas le cœur de l’expérience que vivent nos concitoyens. Le tissu associatif mobilise de nombreuses personnes qui s’engagent et prennent en main des centaines de milliers de jeunes. Les bénévoles, ce sont eux qui font le job et qu’il faut valoriser.

L’effort, l’engagement, l’esprit d’équipe, même dans un sport individuel comme le mien, l’humilité, l’échec… le sport de haut niveau m’a tant appris, à mes débuts, en tant que capitaine de l’équipe de France, aux Jeux Olympiques, etc. Je ne sais pas si c’est la meilleure école, mais c’est ma formation. Et aujourd’hui, je suis content de voir où cela m’a mené.

Un instrument de diplomatie

La Coupe du monde est une occasion extraordinaire pour rapprocher les peuples. En 2018, on a découvert la Russie. Avec la compétition internationale organisée au Qatar, cela nous a donné la possibilité de mieux connaître le pays et ses habitants sans a priori ni idées préconçues. Il faut changer de perspective et nous concentrer sur les passions que nous partageons au-delà des frontières. Nous avons trop tendance à critiquer certaines nations qui ne sont pas à notre image. Or, sur place, il y a des personnes qui avancent, qui ont une vision, un rêve.

Il y aura toujours des événements qui procureront des émotions et feront remonter l’ascenseur émotionnel. Supporter son équipe génère naturellement une dynamique positive. La France va organiser des événements majeurs qui nous permettront de communier à nouveau. La France a démontré qu’elle sait organiser des événements et le meilleur est à venir. Les grands événements sportifs à venir seront un défi majeur que la France relèvera. Le premier en date sera la Coupe du monde de Rugby 2023, que la France recevra.

Le sport joue un rôle éducatif vis-à-vis des différentes cultures, du handisport, du sport au féminin, de l’insertion des réfugiés, sans oublier un outil majeur dans la réinsertion des prisonniers dans la société. Le sport a un rôle clé dans l’insertion des personnes qu’elles soient valides ou porteuses d’un handicap. C’est toute la beauté du sport qui repose sur des valeurs et vertus universelles comme l’effort, le don de soi, l’esprit d’équipe, la solidarité et le partage.

Pascal Gentil

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail