Depuis sa création, Family Partners a fait du chemin. Avec un modèle économique novateur et exempt de tout conflit d’intérêts, l’équipe s’est fait une place de choix au sein du monde du family office.

Décideurs. Quel est le rôle d’un family office ?

Jean-François Chatelain. Certaines structures utilisent cette appellation dès lors qu’un service spécifique est proposé. Nous percevons son rôle comme étant celui de fournisseur de conseil à la fois global et objectif. D’abord global, dans la mesure où un family office doit cartographier avec précision les patrimoines privés et professionnels des familles qu’il accompagne, et cela en coordination étroite avec les différents prestataires qui entourent les familles (banques, avocats, notaires, experts-comptables, société de gestion, architectes, etc.). Ensuite, le rôle de conseil objectif. Cela signifie que le family officer doit toujours s’assurer de préserver un alignement d’intérêts parfait avec ses clients, et par conséquent, ne pas introduire d’éléments pouvant biaiser son approche à travers la sélection de solutions d’investissement.

Quelles sont les principales différences entre un family officer, un CGP et un banquier privé ?

Nos métiers se rejoignent du fait de leur essence, mais comportent en effet des différences qu’il convient de souligner. À la différence d’une banque ou d’un cabinet de gestion de patrimoine traditionnel, un family office ne se veut pas distributeur ou fournisseur de produits. Son approche se situe uniquement du côté du conseil. En prolongement, l’un des éléments de différenciation majeur entre ces trois métiers concerne le mode de rémunération, qui, afin de préserver son indépendance, doit être rémunéré exclusivement sur la base d’honoraires convenus en amont avec le client.

Où en est la profession dans la transition numérique ?

La plus grande partie des acteurs propose aujourd’hui différents services dématérialisés. Parmi lesquels peuvent être cités le coffre-fort en ligne ou des agrégateurs de comptes plus ou moins détaillés. En effet, le recours à des solutions basées sur l’intelligence artificielle s’avère utile au cas par cas. Néanmoins, il convient d'avoir à l’esprit que le métier de family officer induit nécessairement un fort intuitu personae. Cela appelle la prise en compte d’un nombre de variables trop importantes, que des solutions numériques ne peuvent traiter. Toutefois, une tendance claire tend vers la digitalisation de notre environnement avec les fintechs et l’abondance progressive de nouvelles thématiques, telles que la cryptomonnaie, les NFT, au même titre que la DeFi de manière générale.

Propos recueillis par Marine Fleury

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail