Aujourd’hui au centre de l’attention, ChatGPT, cet outil développé par la société américaine OpenAI, spécialisée dans l’intelligence artificielle pour répondre à ses utilisateurs, interpelle, fascine autant qu'il inquiète. Retour sur ses limites mais aussi les opportunités offertes par cette innovation.

Gratuit, cet outil, dévoilé le 30 novembre 2022, permet de générer en un temps record des réponses à toutes sortes de questions en proposant des textes via une interface web. Les applications possibles foisonnent et ouvrent de nombreux horizons. Ce modèle de langage affiné par un apprentissage supervisé est vu par les experts du secteur comme la plus grande révolution depuis Google, fondé en 2001.

Valorisée à 29 milliards de dollars, OpenAI, co-fondé par Elon Musk en 2015, attire désormais la convoitise de Microsoft avec qui l’entreprise vient de signer un partenariat prévoyant un investissement de plusieurs milliards de dollars. Cependant, d’autres voix soulignent aussi les conséquences négatives qui pourraient en découler.

Données, triches, emplois, uniformisation : des tensions déjà perceptibles

Les nombreuses possibilités offertes par ChatGPT soulèvent aussi la question d’utilisations frauduleuses. Cet outil est effectivement capable de rédiger une dissertation, résoudre des problèmes de mathématiques, écrire une ligne de code informatique complexe. Les élèves peuvent donc être tentés de réaliser leurs devoirs par ce canal. Déjà, des établissements comme Sciences Po commencent à brandir la menace d’exclusion de l’enseignement supérieur en cas de fraude, afin de décourager ce type d’usage.

En outre, sur certaines professions, cette technologie pourrait entraîner des répercussions, voire les remettre en question. ChatGPT est ainsi en mesure de rédiger des articles sur tout type de thèmes, y compris sur lui-même, ou d’analyser quel titre suscitera le plus de "buzz". Nombre de journalistes peuvent donc déjà frémir, tout comme certains développeurs.

C’est dans l’uniformisation des réponses que réside le cœur des risques […], à terme tous les articles ou dissertations pourraient présenter de grandes similitudes

L’éthique de l’outil peut aussi être questionnée. Si son interface internet prévient de ne pas lui divulguer d’informations sensibles durant l’utilisation, elle croise une multitude de données, potentiellement personnelles, qui peuvent être utilisées à mauvais escient. Les informations fournies ne sont aussi pas sourcées ni vérifiées et peuvent faciliter la circulation de fake news.

Enfin, c’est dans l’uniformisation des réponses que réside le cœur des risques liés à ChatGPT. À terme, tous les articles ou dissertations pourraient présenter de grandes similitudes. Le risque de l’uniformisation des sources d’information et de nos communications est réel.

ChatGPT, le nouveau Wikipédia ?

Des outils ont déjà été mis en place afin de détecter l’utilisation frauduleuse de cette innovation. GPTZero classic, entre autres, fait déjà office de référence dans le domaine. Celle-ci, permet de copier-coller un paragraphe sur une interface web qui va instantanément indiquer le pourcentage d’utilisation de ChatGPT dans son écriture. Un outil qui pourrait porter secours au milieu scolaire ou au marché du travail pour différentes fonctions.

Les trajectoires de Wikipédia et ChatGPT seraient potentiellement identiques pour devenir une source d’information accessible dans le monde entier

L’innovation d’OpenAI pourrait être assimilée à un dictionnaire où les utilisateurs iraient chercher toutes les informations dont ils ont besoin. Un parallèle peut être établi avec Wikipédia, l’encyclopédie libre disponible sur Internet qui a eu besoin de plusieurs années pour être respectée. Celle-ci était considérée il y a encore dix ans comme peu fiable, relayant des informations non sourcées et par n’importe qui. C’est désormais ce modèle ouvert et collaboratif qui lui permet aujourd’hui de compter comme une référence encyclopédique, visitée chaque mois par près de 500 millions de personnes dans le monde et proposant plus de 60 millions d’articles.

Ainsi, les trajectoires de Wikipédia et ChatGPT seraient potentiellement identiques pour devenir une source d’information accessible dans le monde entier ; sans pour autant l’uniformiser mais en facilitant les recherches et l’accès à de multiples savoirs.

ChatGPT pourrait bien révolutionner de multiples aspects, qu’ils soient rédactionnels ou informationnels, et participer à la banalisation de l’usage de l’intelligence artificielle dans notre quotidien. Courant janvier 2023, devant les coûts exorbitants de développeurs et de serveurs, OpenAI a annoncé le lancement d’une version payante à destination des professionnels pour 42 dollars par mois, avec à la clé une garantie d’accès prioritaire à l’outil en ligne, même en cas de forte affluence. Preuve de l’ambition d’une des nouvelles entreprises en vogue de la tech américaine.

Tom Laufenburger

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail