S'il existe un secteur promis à une croissance forte et durable, c'est bien celui de la santé. C'est sans doute pour cela qu'Oracle a déboursé plus de 28 milliards de dollars pour acquérir Cerner.

Les rumeurs sont devenues clameurs. En juin dernier, Oracle a mis la main sur Cerner, éditeur de logiciels de traitement de données médicales à l’origine de logiciels utilisés par plus de 27 000 établissements de santé sur tout le globe.

Le montant déboursé est à la hauteur du poids du groupe : 28,3 milliards de dollars, soit 95 dollars par action. Ce rachat, plus grosse acquisition en date du géant américain est une preuve concrète de sa volonté de peser sur un marché en plein essor. Le prix se justifie par le fait que Cerner possède un "trésor" : sa base de données étendue qui rend possible la conception et la commercialisation de solutions d’IA propres à la santé.

Retentissements aux US et au-delà

Cette opération rappelle celle de PeopleSoft, menée pour 10 milliards de dollars en 2005, et qui a permis à Oracle de prendre des parts de marché dans les univers applicatifs dédiés aux RH et à la finance. "Le secteur de la santé est le marché vertical le plus important et le plus vaste au monde – 3 800 milliards de dollars l’année dernière rien qu’aux États-Unis", explique Safra Catz, CEO d’Oracle.

Ce rachat permet à Oracle de partir vers de nouvelles zones de conquêtes : "Cerner sera un gigantesque moteur supplémentaire de croissance de notre chiffre d’affaires dans les années à venir, car nous allons étendre ses activités à de nombreux autres pays dans le monde", renchérit l'israélienne aux commandes du groupe depuis 2014. 

Le rachat ouvre la voix

Cette opération est loin d’être la seule incursion de la tech au sein du secteur de la santé. En avril 2021, Microsoft avait fait l’acquisition de Nuance Communications. Une vingtaine de milliards de dollars avaient suffi à racheter le leader de l'IA conversationnelle et de systèmes cloud au profit de secteurs clés et notamment en santé et télécommunications.

Larry Ellison, fondateur d’Oracle, présente une perspective globale, "Ensemble, Cerner et Oracle ont la possibilité de transformer les prestations de soins de santé en offrant au personnel médical de meilleures informations, (…) en garantissant de meilleurs résultats pour les patients". Un exemple concret est déjà en ligne de mire : Oracle vise l’élaboration d’une interface mains libres pour les professionnels de santé, dont la pierre angulaire serait, vous l’avez deviné, de la reconnaissance vocale par un logiciel de dictée. Les vrais miracles font peu de bruit, dirait Saint-Exupéry.

Alexandra Bui

GUIDE ET CLASSEMENTS

> Guide 2023
Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail