Veolia Traport et Tradev (VTT) ont officialisé leur fusion, processus débuté il y a dix mois. L’opération donne naissance à un acteur majeur du traport collectif de voyageu. Sa valeur d’entreprise est estimée à 1,4 milliard d’euro. Sa présidence sera assurée par Antoine Frérot, le directeur général de Veolia Environnement.

Veolia Transport et Transdev (VTT) ont officialisé leur fusion, processus débuté il y a dix mois. L’opération donne naissance à un acteur majeur du transport collectif de voyageurs. Sa valeur d’entreprise est estimée à 1,4 milliard d’euro. Sa présidence sera assurée par Antoine Frérot, le directeur général de Veolia Environnement. Joël Lebreton, p-dg de Transdev, en occupera le poste de directeur général. Le groupe ainsi constitué sera détenu à parts égales par Veolia Environnement et la Caisse des dépôts (CDC). Pour que chacun puisse en détenir 50 %, la CDC entend souscrire à une augmentation de capital de Transdev (dont elle est actionnaire majoritaire) pour un montant de 200 millions d’euros. La RATP en profite pour sortir de Transdev, dont elle détenait 25,6 %. Le chiffre d’affaires 2008 pro forma du nouvel ensemble représente 8,1 milliards d’euros. Déployé dans 28 pays, il emploie 117 000 collaborateurs et devrait dégager une capacité d’autofinancement de l’ordre de 500 millions d’euros. La CDC et Veolia Environnement ont affirmé avoir pour objectif d’introduire VTT en Bourse « dans les douze mois suivant la réalisation de l'opération, par augmentation de capital, si les conditions de marché le permettent ». Compte tenu de la nécessité d’obtenir l’autorisation des autorités de contrôle pour valider la fusion, l’opération financière devrait être menée courant 2011 ou début 2012. Sa préparation sera confiée à Cyrille du Peloux, directeur général de Veolia Transport, qui devient ainsi directeur général délégué de Veolia-Transdev. Veolia et la CDC avancent des synergies de coûts de l’ordre de 70 millions d’euros par an. Mais si le rapprochement fait sens, c’est essentiellement parce que le secteur s’oriente vers « un métier d'expert auprès de décideurs », selon les mots du patron opérationnel de Veolia. Cette tendance pousse à la concentration car elle nécessite de disposer de toute une série de compétences. Or, les perspectives de développement sont radieuses. Le patron de la CDC, Augustin de Romanet, affirme que « dans les trente ans à venir, nous allons urbaniser 3 milliards de personnes, soit plus que dans l'histoire de l'humanité. Le rôle des transports va donc être essentiel ». Il n’hésite pas à évoquer une croissance du chiffre d’affaires de 6 % par an d’ici 2015. Les conseils intervenus sont : pour Veolia Environnement : Lazard, Morgan Stanley, Baker & McKenzie, Cleary Gottlieb. Pour CDC : BNP Paribas, Société générale, Linklaters, Taj. Pour Transdev : Banca Leonardo. Pour RATP : Messier Partners, KPMG, August & Debouzy.

Juin 2010

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS

> Guide 2023