En 2023, le résultat net du groupe atteint les 21,4 milliards de dollars, en hausse de 4 % sur un an. Des chiffres à mettre en perspective avec ceux de 2022 lorsque les dépréciations pour sa sortie de Russie avaient pesé sur les comptes.

Le bal des résultats annuels est ouvert. Ce 7 février, c’est TotalEnergies qui annonçait ses chiffres pour le quatrième trimestre dernier et, de facto, pour l’ensemble de 2023. La major pétrolière, qui fête cette année ses 100 ans, enregistre un nouveau record malgré un reflux des prix de l’énergie. Le groupe affiche un résultat net de 21,4 milliards de dollars, en hausse de 4 % sur un an. Une augmentation permise par "la croissance des hydrocarbures, en particulier du gaz naturel liquéfié et de l’électricité", commente son PDG, Patrick Pouyanné.

Effet trompe l’œil

Ces chiffres restent toutefois à nuancer. En 2022, TotalEnergies s’était retiré de Russie. Plusieurs dépréciations avaient été communiquées pour un montant total de 14,4 milliards de dollars. Cette année-là, le groupe français avait néanmoins dégagé un résultat net de 20,5 milliards de dollars. En prenant en compte dans la comparaison ces éléments exceptionnels, le bénéfice net ajusté – donnée de référence pour les investisseurs – affiche un recul de 36 %. D’où une baisse du cours de Bourse de 2,2 % à la mi-journée ce mercredi.

Côté dividendes, le conseil d’administration s’est accordé sur un prix de 3,01 euros par action, en hausse de 7,1 % sur un an. Son ratio de reversement aux actionnaires atteint 46 % du cash-flow, en ligne avec sa politique qui vise désormais à aller au-delà des 40 %.

Reuters, qui a analysé les données des cinq plus importantes majors de l’Ouest (BP, Chevron, Exxon Mobil, Shell et TotalEnergies), indique qu’elles ont retourné 111 milliards de dollars à leurs actionnaires en dividendes et rachats d’actions en 2023. En 2022, ce chiffre était de 110 milliards. À titre de comparaison, cette année-là, leurs bénéfices avaient atteint un record de 196 milliards de dollars à la suite de la flambée de prix de l’énergie sur fond de guerre entre la Russie et l’Ukraine. En 2023, les bénéfices plafonnent à 123 milliards de dollars.

Éteindre les incendies

Les résultats de TotalEnergies n’ont pas manqué de faire couler l’encre dès leur publication. Le patron du groupe a souhaité rassurer sur sa stratégie environnementale : Elle "ne change pas. Contrairement à certains concurrents nous ne réduisons pas nos objectifs en matière de décarbonation et d’investissements dans les renouvelables". Le groupe a également précisé qu’il versera 320 millions d'euros au titre de l'impôt sur les bénéfices et de la taxe de solidarité sur l'électricité. De quoi éviter un nouveau débat sur la taxation des superprofits ? Rien n’est moins sûr.

OV

 

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS

> Guide 2023