Julien Lafouge est CFO de Spendesk, une entreprise qui accompagne plus de 5000 sociétés à optimiser la gestion de leurs dépenses professionnelles. Entre inflation, taux d’intérêt et guerres qui éclatent partout dans le monde, le CFO évoque les difficultés que les directeurs administratifs et financiers ont à surmonter dans ce contexte.

Décideurs. Quel rôle joue le CFO en 2024 ?

Julien Lafouge. Aujourd’hui, le directeur administratif et financier assure la résilience de l’entreprise face à un environnement incertain et mouvementé. Entre la guerre en Ukraine et celle au Moyen-Orient, sans oublier l’inflation, le CFO doit garantir et préserver la capacité de l’entreprise à s’adapter dans un environnement concurrentiel. Il faut aussi la préparer aux retours d’évènements positifs de marché tels que la croissance économique.

Dans quelle mesure l’inflation peut-elle affecter la stratégie financière d’une entreprise ?

En tant que CFO, on doit s’interroger sur le pricing, ce qui nécessite de se retrousser les manches, de réfléchir, de faire des tests, des simulations, etc. Comment réduire les coûts ? Il faut développer différentes aptitudes comme la négociation avec les fournisseurs, réfléchir aux quantités achetées pour éviter les surplus de stocks, se poser les bonnes questions dans un contexte d’inflation. Cette conjoncture particulière a fait perdre du pouvoir d’achat aux Français pendant quelques mois, voire quelques trimestres. Toutefois, ce qui touche davantage les entreprises endettées, ce sont les taux d’intérêts élevés. Les turbulences permettent de se poser les bonnes questions, de remettre à plat certaines pratiques qui s’étaient installées et qui n’étaient pas forcément bonnes ou suffisamment disruptives.

Quelle place prend la dimension digitale aujourd’hui au sein des fonctions finance ?

Nous avons la chance de disposer d’une série d’outils extraordinaires qui facilitent l’automatisation et la débureaucratisation pour les fonctions finance. Aujourd’hui, les CFO doivent s’armer de vigilance en matière de data, de questions RGPD ou encore d’IA. Nous sommes en observation pour intégrer correctement le sujet de l’IA, le sujet RGPD est déjà 100 % intégré chez nous ; cela passe notamment par la formation mais aussi le recrutement de profils aux compétences transverses.

Comment intégrer la dimension ESG au sein des directions financières ?

Le reporting est aujourd’hui une obligation qui incite les entreprises à mettre en place des actions concrètes sur les questions de gouvernances et de parité. Les investisseurs sont très bien informés sur le sujet, ils y accordent de plus en plus d’importance. Les directions financières y sont également sensibles. L’aspect financier n’est plus le seul critère pour définir une entreprise prospère. À titre d’exemple, la French Tech Blablacar développe une activité qui a un impact très positif sur notre environnement. Quant à Spendesk, nous améliorons, par exemple, notre parité au sein de notre gouvernance avec la présence de beaucoup plus de femmes au conseil d’administration. Pour la partie environnementale, nous nous interrogeons sur comment minimiser nos dépenses énergétiques ? Qu’il s’agisse de transports en commun, d’isolation, des fournisseurs, et à quels prix ? Et de l’établissement d’un bilan carbone. Avec le reporting que nous avons mis en place, nous connaissons nos pistes d’amélioration. 

Enfin, quels sont les autres enjeux pour le CFO de demain ?

Comme autres enjeux, je pense notamment à la gestion des risques comme l’augmentation des taux d’intérêt, ou encore à la cybersécurité. Rétrospectivement, nous constatons une évolution de la fonction finance. Il y a dix ans, le CFO était cantonné à la comptabilité et au contrôle de gestion. Aujourd’hui, le métier a évolué de façon très positive : le directeur financier occupe un poste pivot. Il joue un rôle actif dans les partenariats, les collaborations, avec un impact bien plus remarqué sur toute la partie business de l’entreprise. Il contribue réellement à la stratégie de l’entreprise sans oublier les différentes interactions qu’il met en œuvre avec les autres départements. Dorénavant, le directeur financier n’est plus seulement un homme de chiffres, il devient le moteur d’un changement durable au sein de l’entreprise en faveur de sa pérennité. Pour y parvenir, pas de mystères : il faut se remettre en question, travailler sur soi, accéder à des formations et être un bon communicant.

Propos recueillis par Laura Guetta

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS

> Guide 2023