Créé il y a dix ans par quatre ex-LBO France et ex-ICG, Kartesia décide d'investir auprès de Flexam Invest. Cette opération montre combien les temps changent dans le monde du private equity… Avec des taux d’intérêt toujours plus élevés, les fonds d’investissements mais aussi les investisseurs renouvellent leur stratégie. Ces derniers décident désormais de prendre leur temps, et de miser sur des entreprises prometteuses, plutôt que de multiplier les financements dans de nombreuses sociétés.

Investisseur et spécialiste des PME, Kartesia affiche aujourd’hui près de 6 milliards d’euros d’actifs.  "Plus que jamais, les investisseurs réduisent le nombre de leurs relations avec les gérants et privilégient ceux leur offrant un point d’entrée unique pour accéder à différentes stratégies", avance Laurent Bouvier, associé-fondateur chez Kartesia. Celui-ci annonce l’ouverture de négociations pour prendre le contrôle de Flexam Invest spécialisé dans le financement d’actifs réels, notamment dans le transport et la logistique, qu’il acquiert pour les louer à des opérateurs, avant d'en devenir in fine propriétaires. 

Des négociations bien engagées…

Ce rapprochement permettra à Kartesia de déployer son implantation géographique et ainsi s'installer durablement en Europe: "Nous allons pouvoir accélérer notre développement géographique, grâce à la présence paneuropéenne de Kartesia dans huit pays. Nous pourrons également bénéficier de son réseau et élargir notre base d’investisseurs, principalement constituée de family offices, vers les institutionnels. Ceci, tout en maintenant notre indépendance en matière d’investissements", se réjouit Florian de Sigy, managing partner chez Flexam.

Avec des demandes de plus en plus nombreuses, ce rapprochement avec Kartesia est un beau tremplin pour Flexam qui souhaite répondre favorablement aux exigences du marché : "Les demandes de financement que nous recevons ont crû considérablement, passant de 1,8 milliard d’euros en 2018 à 6,5 milliards l’an passé", illustre Florian de Sigy. Flexam devrait boucler un nouveau véhicule de quelque 300 millions d’euros cette année. "Nous avons en portefeuille une dizaine de sociétés qui pourraient être clientes de Flexam", remarque Laurent Bouvier.

En attente de l’accord de l’autorité de la concurrence

S’il est vrai que cette alliance se présente sous les meilleurs auspices, rappelons que l’opération est soumise à l’accord de l’autorité de la concurrence ; une approbation attendue d’ici à l’été 2023. Le but étant d’intégrer entièrement Flexam à Kartesia.

Laura Guetta

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS

> Guide 2023