Un accord entre les deux acteurs incontournables de la télévision payante a été confirmé en ce début de semaine. Canal+ qui possédait déjà un tiers des parts de son concurrent va devenir l’actionnaire unique d’OCS et d’Orange Studio. Une opération qui permettrait à la filiale d’Orange, en difficulté, de conserver ses emplois et à Canal+ d’étendre considérablement son catalogue.

En 2023, c’est un ciel bien chargé qui domine pour la filiale TV d’Orange. OCS a commencé l’année en perdant son contrat de distribution exclusif avec HBO, la chaîne américaine qui compte notamment dans son offre de contenus, des séries à succès comme Game of Thrones, Les Sopranos ou encore Sex and the City. Une semaine plus tard, nouveau coup dur, Canal + qui détient depuis 2012, 33,34 % d’OCS annonçait qu’elle achetait la totalité de la chaîne et la société de production de films Orange Studio.

 Orange payerait Canal + en "supportant les cashflows négatifs futurs" pour compenser l’acquisition de la plateforme endettée.

L’acheteur payé par le vendeur

Après des mois de discussions et alors qu’OCS est endetté et en pertes, la négociation a fini par trouver une issue avec la signature d’un protocole d’accord avec la filiale de Vivendi. Une information sous-entendue dans le communiqué de presse d’Orange. Le géant des télécoms justifie la cession d’OCS à son concurrent en précisant qu’elle aura pour but "d’assurer ses objectifs [dans un contexte où] la concurrence dans le secteur audiovisuel notamment pour OCS n’a cessé de s’intensifier avec l’émergence de puissantes plateformes internationales." Si le montant de l’acquisition n’est pas connu, d’après Les Echos, Orange, le vendeur, payerait Canal +, l’acheteur, en "supportant les cashflows négatifs futurs" pour compenser l’acquisition de la plateforme endettée. En échange, Canal+ s’engage à reprendre la centaine de salariés d’OCS et d’Orange Studio.

L’Autorité de la concurrence aux aguets 

Côté Orange, la cession des services audiovisuels correspond à la stratégie de sa nouvelle directrice générale, Christel Heydemann qui souhaite un recentrage sur les activités d’opérateur télécom. Pour Canal+, l’opération fait exploser son catalogue. Néanmoins, l’opération de Canal + et OCS, respectivement numéros un et deux des services de télévision payante en France, fera l’objet d’une information-consultation des instances représentatives du personnel et sera notifiée à l’Autorité de la concurrence en France.

Céline Toni

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

Autopromo Guide Inno Module 300

Bannieres SLF300x250 Colonne de droite Decideurs SLF 002

 

GUIDE ET CLASSEMENTS