Avec les nouvelles exigences réglementaires, toutes les entreprises devront gérer la réception de factures électroniques dès juillet 2024. Toshiba, acteur de la transformation digitale des entreprises, souhaite les sensibiliser pour anticiper leurs besoins de mise en conformité en toute sérénité. Entretien avec Laurence Nentas, Directrice Marketing et Communication Toshiba TEC France Imaging Systems.

Décideurs. La dématérialisation des factures va connaître une évolution majeure. Quel sera son impact sur les entreprises ?

Laurence Nentas. La loi de Finances 2020, qui sera en vigueur progressivement d’ici trois ans, instaure la dématérialisation des factures, pour les grandes entreprises dès 2024, les ETI en 2025 et les PME et TPE en 2026. Si ces dates peuvent paraître lointaines pour les PME, le sujet concerne en réalité les entreprises de toute taille dès le 1er juillet 2024. Les PME recevront des factures de grandes entreprises, déjà assujetties à la réglementation (fournisseurs d’énergie ou télécoms) et devront les intégrer dans leur système de gestion de comptabilité ou commercial.

Concrètement, qu’est-il prévu ?

Dès juillet 2024, les grandes entreprises vont être dans l’obligation d’émettre des factures électroniques sur la plateforme de l’État (Chorus Pro) ou sur une plateforme privée agréée par l’administration fiscale.

Comment les autres entreprises vont-elles les réceptionner et les traiter ?

Avant juillet 2024, elles devront, choisir une plateforme PDP ou OD (Plateforme de dématérialisation partenaire ou Opérateur de la dématérialisation) et s’inscrire dans un annuaire centralisé de l’État. En parallèle, les ETI, PME et TPE devront gérer des factures de divers formats : factures papier (encore 30 %), factures « PDF simple » (transmises par e-mail et non sécurisées), qui ne sont pas considérées comme des factures électroniques et qui nécessitent la mise en œuvre d’une Piste d’Audit Fiable ainsi que des factures électroniques conformes. Les entreprises devront gérer ces différents flux entrants.

"L’offre Sysnea de Toshiba permet d’émettre et de traiter des factures électroniques conformes"

De quelle manière allez-vous les accompagner ?

Toshiba propose une gamme de solutions Sysnea pour gérer des factures fournisseurs dématérialisées. Les entreprises, quelle que soit leur taille, doivent s’emparer du sujet pour dématérialiser des documents et les stocker dans des GED. De l’autre côté, il y a l’émission des factures électroniques. Là aussi l’offre Sysnea permet d’émettre et de traiter des factures Avec les nouvelles exigences réglementaires, toutes les entreprises devront gérer la réception de factures électroniques dès juillet 2024. Toshiba, acteur de la transformation digitale des entreprises, souhaite les sensibiliser pour anticiper leurs besoins de mise en conformité en toute sérénité. électroniques conformes, via un portail de relation clients.

Cela permet de télédistribuer les factures électroniques en toute simplicité. Sur ce traitement des factures sortantes, beaucoup de PME n’utilisent pas encore de solutions de facturation électronique. Un autre aspect important est l’archivage de ces factures électroniques dans le respect des contraintes et des délais légaux. Une solution de GED peut être une bonne approche lorsqu’elle est associée à des espaces de conservation sécurisés comme des coffres-forts électroniques. Non seulement les factures sont sécurisées, avec leurs pièces justificatives mais un accès est possible à tous les documents grâce à des moteurs de recherche. Cette modernisation est accompagnée par des équipes de consultants Toshiba qui auditent et analysent chaque besoin et conseillent le client sur la transformation de son organisation, pas à pas.

Propos recueillis par Bertrand Garé

Lire aussi : Dématérialisation, à votre service !

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS