"La fin de l’abondance", de "l’insouciance" et des "évidences", annoncées par le président de la République en août dernier en a médusé plus d’un. Plutôt qu’une rupture avec l’existant, Accuracy, cabinet de conseil financier de référence, y a vu une opportunité de renouvellement. Place à l’équipe data & AI.

Des parcours professionnels aux chaînes logistiques, l’ensemble des flux s’émaille de discontinuités, voire de ruptures. Aussi, comment construire un récit crédible sur l’avenir, alors qu’il est si difficile de le prédire ? De ce constat, Accuracy, cabinet dont la réputation tient à un conseil caracté­risé par sa traduction financière, créé une nouvelle unité avec l’équipe data & AI. Dans un monde toujours plus incertain, où demain ne ressemblera pas à hier, "l’intelligence collective constitue un vecteur prédictif beau­coup plus puissant que les corrélations détectées dans les données du passé", explique l’associé Jean Barrère, fort de dix ans d’expérience chez PwC, et dé­sormais pilote de l’équipe data & AI d’Accuracy. Laquelle prône d’élargir le champ des analyses, en mettant à profit une multitude d’informations qualifiées afin d’enrichir la prise de décision des dirigeants.

Une mission double

En premier lieu, l’unité data & AI ac­célère la transformation digitale au sein du cabinet d’évaluation financière et stratégique. "Le QI global de notre monde n’a jamais été aussi développé, encore faut-il savoir l’exploiter", ren­chérit l’associé. De fait, si les analyses de qualité se multiplient, le défi reste de capter cette intelligence, puis de la transformer en avantage information­nel. Images satellites, informations de trafic ou mesures d’émission carbone ne sont que quelques exemples de sources supplémentaires à considérer.

 "Le QI global de notre monde n’a jamais été aussi développé, encore faut-il savoir l’exploiter"

Puis, il s’agit de mettre à disposition ces données consolidées au service des clients, afin d’apporter plus de pré­dictibilité, de confiance et de sérénité aux dirigeants. Dans le cadre des mé­tiers historiques d’Accuracy, comme la transaction, les revues stratégiques ou les situations contentieuses, c’est un atout de taille. Ainsi, sur les ta­lons de la crise sanitaire, des assureurs automobiles ont été confrontés à la faillibilité de leur business model qui était généralement bâti sur une hypo­thèse de continuité : or, après deux ans sans conduire, nombre d’automobi­listes changeaient leur comportement de conduite et multipliaient les inci­dents ! Au renfort de modèles avancés, les data scientists de l’équipe ont pu revoir la tarification d’offres d’assu­rance à l’usage et donner de nouvelles perspectives de rentabilité.

Une organisation en pool de compétences

En quelques mois, une dizaine d’ex­perts a déjà rejoint l’aventure. Tous rompus à l’utilisation de données ex­ternes, ils sont mobilisés avec les in­génieurs et les consultants des départements d’évaluation financière, de transactions ou bien encore du Lab d’Accuracy. Sollicités sur quatre à cinq semaines, ces spécialistes intègrent des modalités d’analyse de données à l’évaluation et la résolution de problé­matiques critiques.

Dans ce croisement de données in­ternes et externes, l’IA tient une place fondamentale. En conjuguant algo­rithmes basés sur des réseaux neuro­naux et inférences bayésiennes, en mê­lant savamment intelligence artificielle et intelligence symbolique, les modèles développés par les Accuraciens per­mettent de sortir d’impasses de prédic­tibilité. Ainsi, lors d’une analyse visant à étudier la sensibilité du secteur de la restauration à l’inflation, l’IA peut per­cevoir des causalités insoupçonnées. La fréquentation d’une chaîne de restaurants serait sous l’influence de facteurs aussi variables que les écarts de température ou la proximité d’un Apple Store. Autrement dit, en plus de confirmer ou infirmer des intuitions, la force de l’approche est de révéler des facteurs explicatifs pertinents et de pouvoir en quantifier les impacts opérationnels et financiers.

À sa création, les départements d’Accuracy sollicitaient de manière transverse le pool de compétences data & AI, désormais, depuis quelques mois, de nouveaux clients le font directement. Si l’on peut y voir les pré­misses d’un positionnement plus glo­bal d’Accuracy, le cabinet réaffirme ainsi son ADN unique pour servir la prise de décisions stratégiques.

"Sans oublier notre implication au sein du programme d’accélération dédié à l’innovation souveraine : la Place Stratégique"

Une croissance mesurée, connectée… et souveraine !

Au sein de ce pool de compétences, l’ambition est à la croissance mesurée et qualitative. Triés sur le volet à la sortie des grandes écoles, les candidats sont également sélectionnés pour leurs capacités interpersonnelles, de travail et d’humilité. Dans son rayonnement, le cabinet de conseil noue des parte­nariats avec des éditeurs de solutions, start-up, universitaires et autres aca­démiques. "La valeur émerge de l’éco­système", conclut Jean Barrère.

Et ce, sans oublier l’implication d’Accuracy au sein du programme d’ac­célération dédié à l’innovation souve­raine : la Place Stratégique. Neuf entre­prises innovantes, championnes françaises en devenir, ont intégré la troisième promotion de cet écosystème inédit. "Nous devons faire en sorte que des talents différents et complémentaires puissent cohabiter, s’entraider, progres­ser", rappelle Frédéric Duponchel, président fondateur d’Accuracy et co­président de l’accélérateur de scale-up souveraines. De quoi démultiplier les vertus de l’intelligence collective.

Alexandra Bui

Jean Barrère dispose de plus de vingt années d’expérience professionnelle dans le conseil en stratégie acquises notamment au sein d’un Big 4. Il accompagne les directions générales des entreprises sur leurs stratégies et leurs transformations pour répondre aux enjeux de la digitalisation et des ruptures engendrées par les nouveaux business models. Il a, en outre, développé une expertise dans la collecte de grands volumes de données et la mise en oeuvre d’algorithmes avancés pour servir les enjeux d’efficacité opérationnelle, de conformité réglementaire et de réinvention des modèles économiques des organisations. Diplômé de l’UTC et de l’Essec, Jean Barrère est l’auteur de l’ouvrage Un nouvel horizon pour la transformation digitale, publié aux éditions Dunod en janvier 2022.

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDE ET CLASSEMENTS

> Guide 2023