Camille Fournet, célèbre maroquinier français, ne cesse de se réinventer. La marque s’inscrit dorénavant dans une création contemporaine, au design aussi élégant que fonctionnel.

Quel chemin parcouru depuis 1945, année de création de la maison Camille Fournet, en Picardie, par le maître artisan sellier éponyme ! Dans son atelier de la rue Vauban, à Saint-Quentin, l’homme confectionnait alors à la main et sur mesure des pièces de petite maroquinerie, des ceintures et des bracelets de montre, lesquels ne tarderaient pas à emporter l’adhésion des plus prestigieuses marques horlogères. Aujourd’hui, que ce soit dans ses ateliers toujours situés dans les Hauts-de-France, à Tergnier, ou dans sa boutique parisienne, au 5 de la rue Cambon dans le 1er arrondissement à Paris, Camille Fournet perpétue ce savoir-faire d’excellence tout en réinventant sans cesse ses accessoires. Une créativité qui doit beaucoup à l’arrivée, en 1994, de Françoise et Jean-Luc Déchery, aux commandes de la maison, tous deux porteurs d’« une autre manière de faire du luxe ».

Créer avec son temps

Plus qu’un parti pris, une philosophie. « Le savoir-faire de nos artisans selliers est mis au service d’une vision très contemporaine de la création, qui se fait non pas par rapport aux tendances mais par rapport aux usages et aux échanges avec les clients », confie Françoise Déchery, directrice de la marque. Il y a chez Camille Fournet le sens de l’exigence autant que l’exigence du sens… Et pour incarner cette envie de « vivre avec son temps », Françoise et Jean-Luc ont dernièrement choisi de s’allouer les services et le regard de Claire Aubadie-Ladrix, jeune designer d’objet et nouvelle directrice artistique de la maison. « Je suis toujours entrée dans mes projets par la matière,explique-t-elle. J’ai été séduite par le savoir-faire et les ateliers de Camille Fournet. Je suis arrivée en me posant une question simple: qu’est-ce qu’un objet de luxe dans la maroquinerie aujourd’hui? ». Réponse : une collection inscrite dans le XXIe siècle, alliant artisanat, design et luxe expérimental.

Objet du quotidien

Les collections de Camille Fournet se veulent des produits « à vivre » au quotidien, dénués de superflu. « La simplicité du design met en avant la beauté de la matière et chaque détail de fabrication, raconte Françoise Déchery. Les portés se transforment en fonction de nos besoins, les volumes donnent la part belle à nos matières ». Entre cuirs exotiques (alligator et autre python), veau ou encore taurillon. « Toujours de la première qualité à l’origine parfaitement contrôlée ». Et la directrice de la marque de préciser : « nous travaillons toujours deux parties bien lisibles sur nos sacs, dans deux cuirs différents. L’une est structurante et assure le maintien des lignes pures, l’autre, beaucoup plus souple, pourra se patiner et vivre ». Une Combinaison d’élégance et de fonctionnalité, des finitions irréprochables et une évolution dans le temps maîtrisée, le tout sans jamais trahir la beauté de sa matière première, le cuir. Tel est l’ADN d’un sac Camille Fournet. Un objet de qualité à porter au quotidien.

1. Petit sac besace double porté épaule et croisé, taurillon muscade, veau lisse muscade, doublure chèvre kaki, 1 300 €

Image


2. Sac seau double porté épaule et dos, taurillon kaki, alligator orange, doublure chèvre luca, 8 700 €

Image


3. Petit sac besace double porté épaule et croisé, taurillon vanille, python bleu, doublure chèvre luca, 1 600 €

Image

4. Sac hobo double porté épaule et croisé, taurillon lisse violine, veau lisse vanille, doublure chèvre luca, 2100 €

Image

 

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail