Syntec Conseil en recrutement constitue la seule structure représentative de la profession qui rassemble près de 130 cabinets de recrutement. Antoine Morgaut, son président, nous parle de l’évolution du métier de recruteur à l’ère du digital.

Décideurs. Quel bilan dressez-vous aujourd’hui de la profusion des nouvelles solutions digitales dans le monde du recrutement ?

Antoine Morgaut. Contrairement à une croyance répandue, les solutions automatisées telles que les réseaux sociaux et les job boards sont loin de remplacer tout ou partie du métier de conseil en recrutement. Elles remplissent le rôle de partenaires significatifs des recruteurs en ce qu’elles leur fournissent des outils d’analyse et de vérification sérieux. En tête, le C.V. en ligne, qui s’impose comme la colonne vertébrale des informations à connaître sur un candidat. Une relation d’interdépendance s’est naturellement nouée entre deux mondes, tournés vers un but commun : créer de l’emploi en offrant la chance à chacun d’être visible sur le marché et de faire des choix de carrière autonomes.

Qu’en est-il des solutions d’assessment, elles aussi très nombreuses ?

Avec l’arrivée des nouvelles technologies, les solutions d’évaluation se sont multipliées mais surtout automatisées, permettant une identification algorithmique des soft skills. Si l’utilisation simplifiée de ces outils est indéniablement un support au métier de conseil en recrutement, elle n’est en revanche pas suffisante dès lors qu’il s’agit d’un processus de recrutement plus complexe. À ce niveau de recherche, il est nécessaire de faire intervenir un recru­teur en mesure d’interroger le candidat pour approfondir l’analyse des résultats obtenus par le test. Les psychologues s’accordent à dire que cette phase de debrief représente plus de 75 % de l’intérêt final des solutions d’assessment.

En tant que président du Syntec Conseil en recrutement, que souhaitez-vous apporter ?

Le Syntec Conseil en recrutement constitue la seule structure représentative de la profession et, en cela, se doit de jouer un rôle clé dans la fluidification du marché de l’emploi. Par le biais de notre charte du recrutement responsable et d’autres sujets, comme la lutte contre la discrimination, nous mettons tout en œuvre pour rééquilibrer le rapport de force historique qu’il existe entre candidats et employeurs. Avec, en filigrane, un leitmotiv : restaurer la confiance sur le marché de l’emploi.

 

Propos recueillis par Roxane Croisier

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS