Le centre commercial Beaugrenelle a obtenu du Tribunal administratif de Paris la suspension immédiate de l’arrêté de fermeture dont il faisait l’objet alors que le CNCC, le Procos et l’Alliance du commerce ont appelé le gouvernement à autoriser la réouverture dès que possible des centres de plus de 40 000 m². Explications.

Beaugrenelle a-t-il ouvert une brèche ? Alors que le préfet de police de Paris avait décidé par arrêté daté du 13 mai de le fermer jusqu’au 10 juillet, tout comme Aéroville, Italie Deux, le Forum des Halles, le magasin Galeries Lafayette et celui du Printemps Haussmann pour éviter la propagation du virus Covid-19, le centre commercial géré par Apsys a obtenu du Tribunal administratif de Paris la suspension immédiate de l’arrêté de fermeture. Il pourra ainsi ouvrir ses portes dès mercredi 20 mai.

« Beaugrenelle répond point par point aux conditions fixées par les autorités, à savoir : une surface commerciale utile inférieure à 40 000 m², une zone de chalandise limitée au bassin de vie (ce qui est le cas en l’absence des touristes), le respect de protocoles sanitaires stricts (lesquels ont été soigneusement anticipés par les équipes de Beaugrenelle) », précise l’avocat de Beaugrenelle, Vincent Brenot, associé du cabinet August Debouzy.

Une décision qui va donner du poids à l’appel lancé quelques heures plus tôt par le Conseil national des centres commerciaux, le Procos (fédération pour la promotion du commerce spécialisé) et l’Alliance du Commerce (organisation professionnelle dans l’équipement de la personne). Les trois organisations ont en effet demandé au gouvernement de reconsidérer sa position en autorisant la réouverture dès que possible des centres commerciaux de plus de 40 000 m².

« Cette catégorie de centres est celle qui est la mieux équipée pour accueillir ses clients en toute sécurité, disposant des moyens techniques et humains pour ce faire, arguent les trois entités. De plus, ces équipements et les commerces qui y sont implantés représentent un quart du chiffre d’affaires de la filière et jouent donc un rôle économique et social essentiel dans leurs territoires d’implantation. Enfin, la coexistence de lieux de commerce ouverts et d’autres qui restent fermés conduit les clients à se déplacer pour leurs achats vers des lieux plus éloignés de leurs domiciles et donc à la concentration des flux. » Les prochaines prises de parole de Bruno Le Maire seront scrutées avec attention.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS