Des services publics déficients et une classe moyenne supérieure nombreuse. Le Brésil présente la configuration idéale pour se lancer dans la santé privée. Ce n’est pas Jorge Moll Filho qui dira le contraire puisque sa fortune vient de dépasser les 10 milliards de dollars.

En dépit d’un contexte économique morose, les grandes fortunes brésiliennes se portent à merveille, merci pour elles. Selon Forbes, dans le plus grand pays d’Amérique du Sud, le nombre de milliardaires est passé de 45 à 65 entre 2020 et 2021. Si Eduardo Saverin, cofondateur de Facebook reconverti en investisseur à succès, trône à la première place, le dauphin est plus discret. Son nom ? Jorge Moll Filho, cardiologue de 77 ans. Son "œuvre" ? Rede D’Or Sao Luiz SA, une chaîne d’hôpitaux privés.

Croître patiemment

En 1977, alors qu’il n’a que 33 ans, Jorge Moll Filho se lance dans l’aventure entrepreneuriale en prenant peu à peu le contrôle de cliniques et de laboratoires médicaux dans la région de Rio de Janeiro dont il est originaire. L’affaire, menée patiemment, permet au directeur de devenir milliardaire en 2014. Mais c’est une année plus tard que sa société (et sa fortune) prennent leur essor. En 2015, il rachète son concurrent Sao Luiz essentiellement implanté à Sao Paulo. Très vite, le groupe gagne en taille et en chiffre d’affaires. Il contrôle désormais une trentaine d’établissements dans le pays : 14 dans l’État de Rio de Janeiro (fief historique), 14 dans celui de Sao Paulo, 4 dans celui de Pernambuco, 3 dans le district fédéral de Brasilia…

Au quotidien, Rede D’Or Sao Luiz fournit des traitements dans des domaines tels que l’oncologie, la chirurgie, la gynécologie, la cardiologie, la diététique, la neurologie, la dermatologie et la pédiatrie. Il possède également une activité de formation à l’intention du personnel médical et exploite un réseau de laboratoires d’analyse et d’imagerie. Dans un pays aux services publics laissant à désirer mais doté d’une large frange de la population suffisamment riche pour recourir à la santé privée, l’affaire a tout de la poule aux œufs d’or.

Fortune familiale

C’est pourquoi certains fonds tels que Carlyle Group ou le fonds souverain de Singapour possèdent des parts dans le groupe. Une riche idée puisque sa capitalisation atteint cette année la somme de 22,5 milliards de dollars. Certes, Rede D’Or Sao Luiz reste loin des leaders américains CVS Health Corporation (120 milliards) et Healthcare Group (80 milliards). Mais il se hisse au troisième rang mondial et au premier hors États-Unis. De quoi assurer la fortune de Jorge Moll Filho, propriétaire de 18,7% des parts du groupe, dont le revenu est estimé à 10,5 milliards de dollars. Le patriarche, père de cinq enfants, a le sens de la famille puisque chacun d’entre eux possède 3,1% du groupe, ce qui protège le clan d’une OPA hostile et devrait faire perdurer la chaîne dans les années à venir. Jorge Moll Filho a beau posséder une trentaine d’hôpitaux modernes, il se sait faillible a et déjà préparé la suite.

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS