Kering et Tiger Global Management ont participé, aux côtés des actionnaires historiques, à la dernière levée de fonds de Vestiaire Collective, pour un montant de 178 millions d’euros. Sa valorisation dépasse aujourd’hui le milliard d’euros, lui permettant de rejoindre le cercle très fermé des licornes françaises.

La plateforme française, leader mondial de la mode de seconde main, a obtenu le statut de "licorne" après un nouveau tour de table de 178 millions d’euros, réalisé avec le soutien du groupe de luxe français Kering, qui détient désormais 5 % du capital, ainsi que l’américain Tiger Global Management. Les actionnaires historiques de Vestiaire Collective participaient également, dont Bpifrance, Eurazeo ou encore Luxury Tech Fund. 

Cette dernière levée de fonds devrait permettre au groupe de poursuivre sa croissance, notamment sur le territoire nord-américain, qu’il convoite particulièrement. Vestiaire Collective entend aussi réduire son empreinte carbone et investir massivement dans l’intelligence artificielle avec la création de 155 postes. 

Malgré une année 2020 marquée par la crise sanitaire, les ventes du français, en ligne, n’ont pas chuté contrairement à l’ensemble du secteur de l’habillement touché par la fermeture des points de vente et la réduction des clients internationaux. La plateforme aurait même doublé ses ventes en ligne au cours du dernier exercice. Une tendance qui devrait se poursuivre et sourire à cette nouvelle licorne, le marché mondial de la seconde main prévoit de peser près de 60 milliards de dollars d’ici 4 ans. Vestiaire Collective, qui, propose près de 3 millions d’articles peut aujourd’hui compter sur une base de plus de 11 millions de membres, deux de plus qu’à la fin de l’année 2019.

David Glaser

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail