Le premier gérant d’actif au monde a annoncé vendredi dernier avoir dépassé la barre des 10 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion, à fin décembre 2021, avec une récolte de 1 500 milliards dans l’année.

10 000 milliards de dollars, c’est approximativement le PIB de l’Inde, la moitié du PIB des États-Unis, ou bien la somme des produits intérieurs bruts de l’Allemagne, l’Angleterre et la France (en parité pouvoir d’achat) en 2018. À titre indicatif, le principal rival de BlackRock, le groupe Vanguard, pèse 8 400 milliards de dollars d’actifs sous gestion, et le premier gérant européen, le français Amundi, 1 800 milliards d’euros.

Cette forte progression des actifs sous gestion s’expliquerait par les mesures accommodantes des banques centrales pour soutenir l’activité durant la pandémie. Cependant attention à l’effet boomerang de l’inflation. BlackRock répond à cette nouvelle donne économique en mettant en avant la fidélité de ses clients institutionnels, sa large plateforme de produits de taux et son stock de liquidités. "Notre activité est plus diversifiée que jamais", a déclaré Larry Fink, Le PDG de BlackRock.

Le groupe annonce également s’être lancé dans la finance verte au début de 2020 en collectant 100 milliards de dollars pour ses stratégies durables en 2021. Le géant de la gestion d’actifs amènerait son encours total "vert" à 509 milliards fin 2021, représentant 5 % de son encours total.

Clément Redon

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS