Kirao AM demeure depuis sa création fidèle à la méthodologie qui a fait son succès. Mégane Pasquini, responsable du développement, nous dévoile la stratégie d’investissement de la société de gestion spécialisée sur les actions européennes avec un accent sur les sociétés qui vivent des moments de rupture.

Décideurs. Pouvez-vous nous présenter Kirao AM ?

Mégane Pasquini. Kirao AM est une société de gestion indépendante et entrepreneuriale qui présente un savoir-faire particulier dans la gestion et la sélection de valeurs européennes. Notre équipe se compose de 16 personnes dont six dédiées uniquement à la gestion. Nous distribuons trois fonds : Kirao Multicaps est un fonds actions zone euro avec une prépondérance large caps. Celui-ci a franchi les 500 millions d’encours, nous permettant notamment d’accentuer notre développement auprès de la clientèle institutionnelle.

Kirao Multicaps Alpha est notre fonds à vocation «  patrimoniale  ». Il s’agit du fonds nourricier de Kirao Multicaps auquel nous avons ajouté une couverture indicielle. Le but de ce fonds est de réaliser une performance annualisée de 5 % avec une volatilité maîtrisée, qui se situe autour des 6 % depuis sa création en 2014. Nous mettons ce fonds particulièrement en avant depuis le début d’année car, dans le contexte actuel où les marchés sont relativement « hauts », cette stratégie, capable d’adapter son exposition, nous semble très pertinente. Enfin, Kirao Smallcaps est investi en petites et moyennes valeurs de la zone euro, qui retrouvent l’appétit des investisseurs depuis le dernier trimestre 2020. C’est d’ailleurs la stratégie qui affiche la meilleure performance depuis le début de l’année.

"Nous investissons avant tout dans des sociétés, non pas sur des marchés financiers"

Comment se déroule l’année 2021 pour Kirao AM ?

L’actualité continue d’être riche chez Kirao AM en 2021 et la collecte est au rendez-vous. Nous avons poursuivi notre démarche ISR initiée l’an passé avec notamment le recrutement d’un analyste qui se consacre exclusivement à l’ESG en mars 2021. Nous avons également décidé de reverser 1 % de notre chiffre d’affaires à l’association Impala Avenir, dont l’objectif est de favoriser la réinsertion et l’autonomie des jeunes dans le milieu professionnel. D’un point de vue commercial, nous continuons à nous développer de manière soutenue. Nous gérons désormais plus d’1,1 milliard d’euros (au 30/06/2021) avec un nombre croissant d’investisseurs qui nous font confiance. L’ensemble de notre gamme étant accessible sur quasiment toutes les plateformes d’assurance vie, les encours provenant de nos partenaires CGP continuent de progresser.

Concernant nos stratégies, notre savoir-faire reste la sélection de valeurs européennes. Les portefeuilles sont constitués en moyenne de 50 valeurs avec une forte pondération sur les top 10. Cette année, nous avons décidé de renforcer certaines sociétés qui nous paraissent sous-valorisées. Nous pouvons citer par exemple des sociétés du secteur pharmaceutique comme Roche, UCB ou Sanofi. La menace de réforme du système de santé américain depuis l’élection de Joe Biden pèse sur les cours de bourse de ces sociétés. Nous avons la conviction que les sociétés positionnées sur des secteurs en croissance et qui vivent une rupture stratégique, sont celles qui présentent le meilleur couple rendement-risque. Finalement, malgré les trois premiers trimestres de l’année mouvementés, nous restons sur nos fondamentaux.

"Soucieux de mener des actions à impact, nous assumons notre aspect philanthropique"

De manière générale, quelle est votre philosophie de gestion ?

Nous investissons avant tout dans des sociétés, non pas sur des marchés financiers. Pour ce faire, l’analyse stratégique et financière des sociétés est conduite sur des secteurs de prédilection par une équipe d’analystes gérants ayant une longue expérience en analyse sell-side, buy-side, en opérations de capital market et de conseil. Nous mettons ainsi un fort accent sur l’écrit, la modélisation en interne des prévisions financières et des valorisations. Notre univers de valeurs est relativement restreint (environ 250 sociétés) au sein de secteurs sur lesquels nous considérons être capables de délivrer de la surperformance comme le luxe, l’agroalimentaire, les biens de consommation, l’IT, le software, le hardware, le médical, les médias, l’aéronautique/ferroviaire. Nous recherchons le triptyque :

- Ruptures : innovation produit ou process, M&A, phases de semences (capex) et récoltes (génération de FCF), accidents

- Solidité : sociétés aux positions concurrentielles fortes, management éprouvé, levier financier raisonnable

- Valorisation : défiance, indifférence.

Après investissement, nous mettons à jour nos modèles de valorisation et revisitons les cas d’investissement si nécessaire. Le cas échéant, nous ajustons à la hausse ou à la baisse la pondération d’un titre au sein du portefeuille. La valeur ajoutée de Kirao AM s’appuie notamment sur la longévité des analystes sur un secteur considéré, nous permettant de mieux maitriser le risque mais également les enjeux stratégiques des sociétés. Avoir des analystes sectorisés nous donne un avantage compétitif déterminant dans la génération de surperformance dans la durée.

"Les sociétés positionnées sur des secteurs en croissance et qui vivent une rupture stratégique, sont celles qui présentent le meilleur couple rendement-risque"

Vous avez atteint 1 milliard d’euros d’encours, ce qui représente une étape importante dans votre société, quelle est la suite de ce développement ?

De nombreux investisseurs nous ont fait confiance et ont permis à Kirao AM de dépasser le seuil du milliard d’euros d’encours. Nous conservons la volonté de chercher de la performance et satisfaire nos porteurs de parts. Pour cela, nous élargissons nos équipes régulièrement afin d’accroître notre périmètre d’analyse mais aussi notre présence sur le terrain. La taille critique que nous avons atteinte nous permet l’intégration des critères ESG qui, selon nous, améliore la qualité de nos analyses et donc mécaniquement le rendement des investissements. C’est pourquoi nous avons développé une matrice de notation interne qui prend en compte ces différents critères.

De plus, soucieux de mener des actions à impact, nous assumons notre aspect philanthropique en soutenant activement Impala Avenir. Cette association a été fondée par notre secrétaire générale Crama Trouillot du Boÿs et a pour administrateur depuis cinq ans notre fondateur Fabrice Revol. Les missions d’Impala Avenir sont focalisées sur l’autonomisation de jeunes en situation de précarité et sont notamment réalisées au travers des projets comme les Plombiers du numérique et la Maison des marraines. À juste titre, nous avons unanimement décidé d’allouer 1 % de notre chiffre d’affaires de la société à cette association qui nous tient à cœur.

Kirao AM a signé les principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations unies en 2020. Quelles ont été les incidences sur votre gestion ?

Nous considérons que ce mouvement est naturel car l’intégration des éléments ESG vient enrichir notre analyse financière. Comme évoqué précédemment, nous avons des secteurs de prédilection et un univers d’investissement composé d’environ 250 sociétés. L’analyse fondamentale réalisée permet d’exclure de facto des sociétés positionnées sur des secteurs d’activité qui subissent des ruptures fortes sans pouvoir apporter de réponse à long terme. Il en est ainsi des entreprises impliquées dans l’extraction de charbon ou dans la production et la distribution de tabac. Par ailleurs, Kirao AM n’investit pas, non plus, dans les entreprises liées au sens large au secteur des armes controversées (bombes à sous-munition, mines antipersonnel). La signature des PRI n’a donc pas eu de réelles incidences sur notre gestion mais a permis de formaliser et d’asseoir notre démarche ESG.

Propos recueillis par Juliette Woods

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS