Le retournement de marché redistribue les cartes en matière de gestion et expertise sinistres. ERGET accompagne les acteurs du marché pour une transition respectueuse des intérêts de tous.

Par Thierry Clerc, Mathieu Firon et David Vigier du groupe ERGET

Le marché de l’assurance d’entreprises a connu un durcissement spectaculaire à l’occasion de la dernière campagne de renouvellements. Le retournement s’était déjà amorcé lors des renouvellements du 1er janvier 2020 ; 2021 a confirmé la tendance avec force. La combinaison de taux d’intérêt bas et de résultats techniques à l’avenant (conséquence de plus de quinze années de compétition entre assureurs sur les prix notamment) a sonné le glas d’un marché dont même les plus chevronnés d’entre nous auraient presque oublié le caractère cyclique.

Un environnement de marché en zone de turbulences

Si les comptes les plus sinistrés ont été les plus durement frappés par l’envolée des taux de primes et la contraction des garanties, ceux affichant de bons ratios sinistres sur prime n’ont pas été épargnés pour autant. Un retour inévitable à une orthodoxie technique pour les uns, un coup de canif dans des relations de partenariat pour les autres.

Conséquence de cette séquence, les budgets de primes d’assurance des entreprises ont connu une inflation subite, qui a malheureusement coïncidé avec un exercice 2020 particulièrement douloureux sur le plan de l’activité économique ; le champ des garanties s’est réduit et les franchises opérationnelles ont enflé à tel point que les assurés les mieux équipés ont souvent eu recours à des rachats de franchises et/ou d’exclusions réassurés auprès de leurs captives.

Le balancier de la charge des sinistres à venir vers les assurés

La première lame, celle des hausses de prime enregistrées le 1er janvier dernier affecte le compte de résultats des entreprises assurées en temps réel. La seconde lame, celle du coût des sinistres sous franchises ou captivés, n’est pas aussi instantanée puisqu’elle dépendra de la survenance des sinistres et de leur intensité mais pèsera également sur les comptes (consolidés) des entreprises. 

Les risk managers se trouvent encore un peu plus au centre du jeu. C’est en effet en partie de l’efficacité de la politique de gestion des risques de chaque entreprise que dépendra le poids final du coût de la sinistralité sous franchise. En amont des sinistres, les mesures de prévention influeront sur leur fréquence et leur ampleur. En aval, une gestion efficace des sinistres sous franchise ou réassurés par une captive est fondamentale afin de contenir le Coût Total des Risques (TCOR - Total Cost of Risk) pour l’entreprise.

Gestion des sinistres

Une des questions que pose le durcissement des conditions de renouvellement imposé par le marché est celle de la gestion des sinistres et, en corollaire, celle des compétences et de l’expertise en la matière.

Deux dynamiques distinctes se dessinent généralement selon les branches d’assurance en jeu :

  • i) les sinistres dommages aux biens et pertes d’exploitation mettent aux prises des intérêts divergents et par conséquent deux lectures contradictoires de l’événement : celle de l’assuré, accompagné par son courtier, désireux de faire entrer le désordre dans le champ des garanties, et celle de l’assureur soucieux d’en limiter l’impact à son bilan tout en respectant son engagement contractuel ;
  •  
  • ii) les sinistres de responsabilités voient l’assuré et l’assureur converger dans l’analyse de l’événement et de ses causalités qu’ils opposent au(x) tiers plaignant(s). L’intérêt bien compris des deux premiers cités est de limiter l’impact financier du sinistre qu’il soit sous franchise ou bien qu’il mobilise l’assureur.


Dans les deux cas de figure, la nouvelle donne post-1er janvier 2021 impose aux assurés (et aux gestionnaires de captives) de monter en compétences dans la gestion de sinistres dorénavant sous franchises. Elle impose aux assurés et aux assureurs de coordonner leur action afin d’anticiper le stade où le montant du sinistre excédera le montant de la franchise.

Dans le cas de sinistres de responsabilité, l’alignement entre les deux parties doit être optimal. Car comme indiqué plus haut, les intérêts se rejoignent. Car le temps d’un sinistre de responsabilité est plus long et comporte une probabilité d’inflation plus forte. Car, enfin, l’assuré, supportant une part plus importante de ses sinistres, devient son premier assureur et à ce titre doit/est fondé à prendre une part plus active dans l’instruction du dossier.

De plus en plus de recours à l’expertise en responsabilité civile

La branche d’assurance dommages aux biens est souvent perçue comme une discipline technique où faire appel à un expert se fait naturellement. Les branches de responsabilité peuvent quant à elles apparaître comme le domaine réservé des avocats.

C’est oublier que la majorité des sinistres de responsabilité civile comportent un sous-jacent technique (au sens industriel, physique, chimique, thermique… du terme). Établir les faits et les liens de causalités objectifs d’un dossier est indispensable à l’examen de la responsabilité. Mener une analyse technique des désordres et de leurs conséquences sur les tiers est clé. Savoir déchiffrer les échanges techniques qui se jouent entre les parties en les examinant, ou les orientant sous l’angle des enjeux juridiques identifiés est également important. Élaborer la stratégie qui permettra de repousser un recours, mettre en cause un fournisseur ou un sous-traitant, ou au contraire accepter un recours et établir le préjudice exact, de façon amiable ou judiciaire conditionne l’issue d’un dossier sinistre.

 

ERGET

Le Groupe ERGET, a fait le choix de se spécialiser en expertise responsabilité civile. Le groupe accompagne les assureurs et mutuelles dans la défense de leurs sinistres responsabilités. De grands assurés font également de plus en plus appel à lui pour l’expertise de leurs sinistres sous franchises (ou réassurés par leurs captives). Nous travaillons étroitement avec les plus grands courtiers pour la mise en place de solutions d’expertise sur mesure au profit de leurs clients et de leurs assureurs.

Nos équipes d’experts ont développé un savoir-faire qui combine la mobilisation d’experts pilotes de la relation avec le mandant (qui peut être l’assuré) et d’experts référents techniques spécialisés dans des domaines très précis.

L’identification d’ERGET par les assureurs et les courtiers permet aux assurés de faire intervenir nos équipes dès le début d’un sinistre identifié sous franchise, et de conserver le même expert si la franchise venait finalement à être dépassée.

Nous veillons ainsi à apporter un équilibre optimal entre un apport en expertise technique et une compréhension métier d’une part et un pilotage stratégique des dossiers qui nous sont confiés d’autre part. Une composante clé du succès d’un dossier, et par conséquent de notre approche, repose sur la communication : coordination des actions entreprises et mise en place d’une ligne stratégique avec toutes les parties prenantes (assuré - risk manager et opérationnels -, assureur, courtier, avocat) et interaction avec le tiers et son expert voire avec l’expert judiciaire.

Un sinistre doit enfin permettre un retour d’expérience que le risk manager et l’entreprise peuvent utiliser afin de nourrir la politique de gestion des risques. Nous proposons un volet RETEX que nous partageons avec l’entreprise et son courtier. En conclusion, le Groupe ERGET accompagne des clients pluriels dans toutes les dimensions de leurs sinistres responsabilité et nourrit l’ambition d’être acteur des changements induits par le durcissement de marché.
 

LES POINTS CLÉS

  • - 135 collaborateurs dont 95 experts.
  • - Présence en France métropolitaine et outre-mer à travers 23 bureaux.
  • - 6 implantations à l’étranger : Belgique, Chine, Brésil, Afrique, Vietnam, Hong Kong.
  • - Plus de 8 000 missions confiées en 2020.
  • - 35% du chiffre d’affaires réalisé à l’international dans plus de 115 pays.


SUR LES AUTEURS

Thierry Clerc intervient en tant qu’expert référent, principalement en responsabilité civile, avec une spécialité technique mécanique et machines spéciales.
Mathieu Firon est expert référent responsabilité civile avec une spécialité technique génie climatique et construction.
David Vigier est directeur du développement et de l’international du Groupe ERGET

 

LE GROUPE ERGET est un spécialiste de l’expertise en responsabilité civile (exploitation, professionnelle, produits), en risques techniques (bris de machines, TRC, TRME) et en risques de construction (DO, RCD, PUC) et spécialités à destination des entreprises.

Afin d’offrir des solutions d’expertises adaptées aux besoins de leurs clients, les équipes sont organisées autour de trois axes :

  • - des spécialistes répartis autour de pôles
  • - des généralistes avec une logique de proximité géographique, pour répondre efficacement aux dossiers de moyenne intensité
  • - un plateau technique d’évaluation à distance pour les sinistres à faible enjeu financier.
Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS