Voici les portraits de deux leaders du milieu du risk management et de l'assurance : Patrick Lacroix (Idex) et Jean-Christophe Rodier (CNIM).

Patrick Lacroix, risk manager et responsable immobilier, Idex : 
D’économiste à directeur des risques, un travail de fil en aiguille


Étudiant en économie à l’université de Paris 13, Patrick Lacroix ne songe pas à devenir risk manager. Ce n’est que progressivement qu’il découvre le métier, au fil de ses fonctions chez le courtier Marsh chez qui il est recruté en 1996 en tant que chargé d’études au sein de la division des assurances de particuliers. Avant d’être promu superviseur deux ans plus tard. Ambitieux et désormais convaincu de son goût pour la gestion des risques, il suit parallèlement une formation à l’École nationale des assurances (Enass) où il obtient son MBA en 2000. L’année suivante, il devient chef de projet d’appel d’offres pour les assurances grands comptes puis conseiller spécialisé dans les programmes d’assurance construction. Après onze années d’expérience dans le courtage, Patrick Lacroix rejoint le groupe Idex en tant que risk manager et responsable immobilier. "J’avais envie d’élargir mon domaine d’activité et découvrir d’autres aspects du métier, notamment sa transversalité. Chez Idex, je touche à tout. C’est ce qui est enrichissant ici." En effet, ce diplômé de l’ARM est chargé entre autres de réaliser la cartographie des risques majeurs du groupe, de piloter sa politique immobilière, d’assurer la prévention des dommages aux biens et à la flotte automobile ou encore d’analyser les clauses et les supports aux réponses des appels d’offres.

Président de la commission automobile auprès de l’Amrae, Patrick Lacroix a pour mission par ailleurs de contribuer à améliorer la position des risk managers au sein des entreprises face à cet enjeu. "Le risque routier apparaît comme la première cause de mortalité au travail", précise-t-il. S’il a traversé de fortes turbulences au début de l’année 2020 en tant que responsable des risques dans un contexte de crise sanitaire, ce Parisien d’origine a eu toutefois comme immense plaisir de devenir papa au mois de novembre.

 

Jean-Christophe Rodier, directeur des risques et assurances, CNIM :
La passion du métier


"Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été attiré par les métiers de l’assurance", explique Jean-Christophe Rodier. Son brillant parcours à l’université Jean Moulin de Lyon 3 illustre parfaitement cette passion : il termine major de sa promotion en 1993 lors de son DESS en droit des assurances. Son diplôme en poche, il commence sa carrière professionnelle au sein de la société hospitalière d’assurances mutuelles (Sham), puis rejoint rapidement le groupe Suez, anciennement Lyonnaise des eaux. D’abord responsable des assurances et du contentieux, Jean Christophe Rodier gravit les échelons pour devenir directeur adjoint des assurances en 2003. Si la prévention du risque assurable constitue son coeur de métier, c’est vers le management des risques, qu’il découvre chez Cnim, l’un des leaders de la construction d’usines de valorisation énergétique, qu’il se tournera. "J’ai commencé en 2007 en tant que responsable des assurances puis j’ai progressivement développé l’entreprise risk management. Ce qui a conduit à une évolution de ma fonction initiale vers celle de responsable des risques et des assurances du groupe." Depuis 2017 Jean-Christophe Rodier a désormais deux priorités : gérer la politique assurantielle du groupe et s’atteler à la cartographie de l’ensemble de ses risques. "Avoir un département unique nous procure un avantage appréciable, celui de cerner les risques de l’entreprise avec une vision homogène et transverse. Et travailler avec un top management sensible à ces sujets est un plus."

Dirigeant deux personnes, ce diplômé de l’Institut de gestion des risques (IGR) prône au sein de son équipe des valeurs telles que le collectif, la rigueur et la disponibilité. En "mode projet", il anime également un réseau d’experts désignés par chaque membre du comité exécutif comme référents risk managers dans leur pôle d’activité. Malgré son emploi du temps chargé et les défis de sa fonction dans un contexte marqué par la crise sanitaire, ce père de deux enfants ne rate aucune occasion de passer du temps avec sa famille.

Yannick Tayoro

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS